Cameroun : Comment comprendre le problème des logements sociaux?

Cameroun : Comment comprendre le problème des logements sociaux?

L’immobilier fait partie des questions majeures de la vie quotidienne. Au Cameroun, plus d’un s’accordent sur l’existence d’un déficit de logements pour une population à revenus modestes. conséquences, le coût de loyer et les conditions d’accessibilité à la propriété immobilière sont constamment décriés.

En effet, la politique des logements sociaux est une volonté du président de la république. Elle avait été prescrite au ministre de l’habitat et du développement urbain. Ceci, pour permettre aux couches désœuvrées de se loger descemment. Une décision qui vient résoudre le problème de logement au Cameroun.

En effet, le ciblage des bénéficiaires contitués en majorité des moins nantis, reste un problème. Ils sont pour la plupart des citoyens lambda qui arpentent les délégations du ministère de l’habitat et du développement urbain, pour s’enquérir des modalités de location des logements sociaux. Mais ils en ressortent toujours le visage pale.

C’est le cas d’albert KUISSEU, un fonctionnaire à la retraite.  »normalement quand on dit logements sociaux, c’est reservé aux moins nantis puisqu’ils n’ont pas assez de moyen pour se loger » affirme t-il. Une réalité difficile pour un peuple avec un SMIG à 36 000 francs.

Ainsi, il urge de souligner que plus de la moitié des ménages urbains, vivent dans des logements précaires. A titre indicatif, le déficit de logement au Cameroun est estimé par les experts à plus d’un million.

Pourtant, en 2012, le gouvernement camerounais a mis en place un programme de construction de 10.000 logements sociaux. La mission étant de palier à cet épineux problème. Bien qu’ils soient déjà sortis de terre, la question d’un logement descent pour tous n’est toujours pas résolue. Pour cause, certains hauts fonctionnaires de l’Etat s’en sont accaparés

Martial SOP

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.