Cameroun-Douala : Des rafales d’inondations se déversent dans les ménages

Cameroun-Douala : Des rafales d’inondations se déversent dans les ménages

Les inondations sont de retour à Douala. Après la forte pluie du 6 mai 2021, les riverains de certains quartiers se sont réveillés les pieds dans l’eau. Une situation qui dure depuis plusieurs décennies.

 Un vent de déluge souffle dans ville de Douala en ce début de petite saison pluie au Cameroun. La cité économique subit les courroux de la pluie. Elle aura duré plus de 15h pour près de 30.000 m3 d’eau. Parfois, ce sont des pluies d’une rare intensité qui vont jusqu’à sortir le fleuve Wouri de son lit.  Nous sommes à makepe missoke, les populations pointent du doigt le système de drainage des eaux. Car, ces populations se disent habituées aux inondations. Un calvaire auquel, elles ont droit quand il pleut énormément. A côté de ceci, les pluies diluviennes traumatisent souvent les poteaux électriques. Entraînant ainsi, leur chute sur les domiciles.

L’inondation fait son come-back dans les ménages

Cependant, ces fortes pluies mettent à mal les populations. Pertes en vies humaines et des dégâts matériels considérables. Telles sont les réalités auxquelles sont confrontées les populations riveraines, en période de pluies. Les causes de ces incidents sont entre autres l’arrêt des travaux sur les drains. Et surtout, les constructions anarchiques sur les lits des eaux. C’est le cas de Bepanda Wouri par exemple, qui n’est pas un cas isolé.

Ainsi, l’on peut mentionner le cas d’une université, dont les bâtiments sont dressés sur une rivière. Face à ces pluies diluviennes, les populations expriment leur calvaire. C’est le cas de Charly DOGMO qui déclare avec un soupçon d’humour ce qui suit : « ici, quand il pleut beaucoup nous perdons le sommeil. Les inondations peuvent arriver en cascade. » Une situation étonnante.

Même sans pluies, il y’a des risques d’inondations

Toutefois, qu’il y’est de pluies ou pas, la situation demeure inquiétante. Le ruissellement des eaux, venu des quartiers environnants parvienne toujours à inquiéter les ménages. Malheureusement à ce jour, les installations des drains ne jouent pas pleinement leur rôle. Ceci, à cause de l’incivisme des populations.

Alors, les populations, au lieu de jeter les ordures dans les bacs, les jettent plutôt dans les drains. Les pluies sont certes inévitables. Mais les dégâts liés aux inondations peuvent être limités par les populations, à travers les actions collectives.  

Martial SOP

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.