Cameroun : La rentrée des classes sous haute tension.

Cameroun : La rentrée des classes sous haute tension.

Malgré la virulence de la seconde vague de la covid-19, les historiens du présent sont en ordre de bataille.

Après le succès en 2020 du grand prix francophilie des médias, remporter par la journaliste Elsa KANE du quotidien Le jour, la bande à Laurentine ASSIGA est plus résiliente que jamais dans son objectif. Celui de hisser la culture Camerounaise au firmament. Cela, malgré la présence de la pandémie à corona virus.

Pour cette rentrée culturelle, le réseau des journalistes du secteur au Cameroun, compte relancer ses voyages de presse, ses talks mensuels avec les artistes et autres entrepreneurs culturels. Il compte aussi densifier la formation et le recyclage de ses membres pour un rendement plus optimal dans leurs différents médias.

D’où cette déclaration de La présidente du R2JC :  » Nous visons l’excellence, la perfection afin de mettre un terme à ce cycle qui voudrait que dans les rédactions, ce soit les moutons noirs (journaliste moins à l’aise en politique, sport, économie, société) qu’on envoie au service culture, pourtant, c’est le domaine où on doit avoir des érudits, des personnes qui ont une maitrise de la langue, une maitrise des codes et une culture générale très poussée ». 

Petit à petit, l’univers culturel commence déjà à intégrer la présence des historiens du présent, spécialisé en culture, auquel il faut associer l’onction des pouvoirs publics, qui ont donné un signal fort en décorant quelques journalistes du domaine.

La grosse innovation dans le chronogramme des activités de cette institution apolitique et privée, qui réunit près de 120 journalistes spécialisés en art et culture en cette année 2021, est l’organisation du concours de rédaction d’articles dénommé ‘’ PRIX PERIKA’’, qui met en compétition les clubs journaux des lycées et collèges du Cameroun.

Son objectif est de préparer la relève journalistique dès la base, encadrer, susciter des vocations, encourager la créativité, promouvoir l’esprit d’équipe, le talent et l’excellence chez les jeunes passionnés de journalisme. Sous l’encadrement d’un journaliste professionnel attribué par le réseau, chaque club journal produira un bulletin numérique de quatre pages sous le thème ‘’ La francophonie et nous »

Ouvert du 8 Févier au 13Mars 2021 chaque équipe doit se surpasser pour offrir un travail de qualité comme le souhaite la marraine du concours Corine ESSE : « Dans un univers où on perd les repères dans tous les domaines, on piétine l’excellence, il est important d’encourager ceux qui aspire à la perfection ».

Avec un jury constitué de cinq membres francophones, désigné en raison de leur compétence en journalisme a l’instar Cheta BILE du poste national de la CRTV, Monica NKODO du quotidien bilingue national CAMEROON-TRIBUNE, Christian TCHAPMI du quotidien privé LE MESSAGER. Les finalistes seront dévoilés le 15 Mars 2021 par voie de presse.

Thierry EDJEGUE

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.