culture: La longue attente des obsèques de NKOTTI François

culture:  La longue attente des obsèques de NKOTTI François

Décédé le 04 août 2021, la légende du makossa et de la musique camerounaise en général, n’a pas encore eu droit à des obsèques officielles.

Avec un peu plus de 50 années de carrière dûment remplies, passées à bercer et à rythmer le quotidien des mélomanes et adeptes du Makossa, ce rythme puisé à la belle et épurée source des plus belles années de gloire du style musical, le décès de NKOTTI François sonnait le 04 août dernier comme la fin d’une glorieuse époque. Une glorieuse époque dont les mélodies à l’instar de « Benyengue ba DESTO » ou encore « Mittoa Ni tu tu » ont su imposer un style et une class aujourd’hui quasi estompés. «On dansait ça dans les bals quand on était jeunes. NKOTTI était vraiment un grand artiste. Il chantait très bien et on aimait souvent le voir danser et ses tenues aussi étaient très à la mode» confie un mélomane.


Baobab de la musique camerounaise , ingénieux promoteur culturel à qui l’on doit FOMARIC , NKOTTI François aura de façon impressionnante marqué son temps. Son départ le 04 août 2021 suscita une vive émotion généralisée qui laissait déjà échapper quelques inquiétudes et souhaits. « Nous ne savons pas célébrer nos stars au Cameroun. Ni vivantes ni mortes. Manu Dibango est mort on n’a pas vraiment vu un grand hommage ou un hommage à la dimension de son génie. On se dit que peut-être c’est parce qu’il est mort en Europe et au plus fort de la période covid. On espère que avec Monsieur François NKOTTI qui a aussi beaucoup valorisé la musique camerounaise, comme il est mort ici ce sera différent», relève Engelbert ASSOH, mélomane à Yaoundé .


Des obsèques officielles qui restent attendues plus d’un mois après le décès de la star de la musique camerounaise elle-même révélatrice de grand talents.

Rolande AGONG

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.