Culture : le Cameroun vivra la première édition du concours des produits du terroir

Culture : le Cameroun vivra la première édition du concours des produits du terroir

Mettre en valeur les produits locaux, est le credo majeur de l’institut agricole d’Obala.



Répondant à l’appel du gouvernement de la République, quant à la promotion des productions locales, l’Institut Agricole d’Obala ( IAO) , organise le tout premier concours national des produits du terroir. C’est en droite ligne avec la Stratégie Nationale de Développement 2020-2030 ( SND30), qui ambitionne de « procéder à la transformation structurelle de l’économie, en opérant des changements fondamentaux dans les structures économiques et sociales afin de favoriser un développement endogène », que cette institution a décidé de prendre le taureau par les cornes.



Objectifs majeurs

Le concours camerounais, des produits du terroir, s’adosse sur des objectifs précis de développement. Il s’agit de mettre en valeur les meilleurs produits du pays , à travers la promotion de l’image de marque de ceux-ci auprès des consommateurs, au niveau des centrales d’achat et des médias. Encourager l’amélioration de la qualité et l’augmentation de la valeur ajoutée des produits, dans le respect des écosystèmes et des patrimoines alimentaires , des aires culturelles camerounaises . Aussi, il est question de contribuer à la création des synergies interprofessionnelles , pour favoriser l’incitation et l’ adhésion des producteurs à toutes les démarches d’amélioration, de qualification et labellisation utiles pour la notoriété de leurs produits. Ce sont ces objectifs qui forgent l’idée de la promotion du made in Cameroon , qui en ce moment est à l’épreuve de la vie chère au pays de Luc Magloire Mbarga Atangana.


Catégorisations

Les produits et producteurs devant concourir, répondent à des catégories précises. Pour ce qui est des produits, il s’agit des huiles végétales en catégorie A ; transformation des fruits et légumes, catégorie B ; en catégorie C , dérivés des légumes, féculents et céréales ; pour la catégorie D , ce sont les vins et bières ; la catégorie E , concerne les produits d’origine animale.


Pour ce qui est des catégories des producteurs, les compétiteurs devront choisir entre, les groupements des producteurs ( producteurs organisés, coopératives, associations) ; les entreprises ( personnes morales légales, actives dans la production, la transformation, et la commercialisation d’un produit du terroir) et les producteurs indépendants (personnes physiques actives dans commercialisation d’un produit local) . Il faut noter que ledit concours se déroule en 7 phases depuis février 2022 jusqu’en janvier 2023 , avec la promotion des produits médaillés.



Donald OMOLOBINA

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.