Nécrologie : Ibrahim Mbombo Njoya est mort

Nécrologie : Ibrahim Mbombo Njoya est mort

Le décès du sultan roi des bamoun, a été annoncé en fin de matinée, ce 27 septembre 2021.

Évacué pour des raisons de santé le 15 septembre 2021, Ibrahim Mbombo Njoya, a succombé à l’hôpital américain de Paris. Dans un article publié sur cameroon-info. Net, un proche du monarque, faisait savoir que, le sultan souffrait de plusieurs maladies. À 84 ans sonnés, l’état de santé du sultan s’était dégradé, d’où la nécessité d’une évacuation. Il faut dire que l’on faisait allusion au moment de son départ, à une infection à Covid-19.

Carrière administrative.

Ibrahim Mbombo Njoya, aura longtemps été au service de l’administration de son pays. En 1958, il officie en qualité d’attaché au cabinet du Haut commissaire de la République Française au Cameroun, jusqu’en 1960. De 1960 à 1962, il est chef du cabinet du Secrétariat d’Etat à la présidence de la République chargé de l’information.

Il sera tour à tour, chef de cabinet du ministre des Forces armées ; Commissaire général à la Jeunesse, aux sports et à l’Education populaire. Le 25 Mai 1965, il est nommé ministre adjoint de l’Education, de la jeunesse et de la culture. Le 31 juillet 1970, il exerce comme ambassadeur du Cameroun en Égypte, poste qu’il occupera jusqu’en 1981.

Il rentre au Cameroun, occuper les fonctions de vice-ministre des affaires étrangères, nommé par le président Ahmadou Ahidjo, le 4 Décembre 1981. 34 jours plus tard, soit le 7 Janvier 1982, il devient ministre de la jeunesse et des sports. Le président Biya, porté à la tête de l’Etat, le 6 Novembre 1982, ne saura pas se priver des services de Mbombo Njoya. Il fera de lui le 21 novembre 1986, ministre de l’information et de la culture, jusqu’au 16 Mai 1988. Il sera ensuite nommé ministre de l’Administration territoriale.

Un retour de celui-ci va s’opérer le 7 septembre 1990, au ministère de la jeunesse et des sports. Le 9 avril 1992, il devient ministre Délégué à la présidence chargé des relations avec les assemblées. Il a par ailleurs été président du conseil d’administration à la Cameroon Radio Television (crtv), du 29 janvier 1988 au 12 janvier 1989.

Né le 27 octobre 1937, il était très engagé en politique. Malgré sa démission du gouvernement, le 10 août 1992, pour se consacrer à ses fonctions traditionnelles, il est resté attaché aux idéaux du parti au pouvoir, dont il était d’ailleurs sénateur nommé par le président de la république, Paul Biya, poste qu’il occupe depuis 2013, jusqu’à la fin de sa vie ce 27 septembre 2021.

DONALD ARMEL OMOLOBINA

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.