Santé : La gratuité du traitement Vih-Sida en examen

Santé :  La gratuité du traitement  Vih-Sida en examen

La mise en œuvre du projet <<User Fees>> au Cameroun est une aubaine pour les malades.

L’Hôtel Djeuga Palace de Yaoundé a accueilli le 10 Août 2021  la cérémonie de lancement du projet du suivi  communautaire visant à améliorer la mise en œuvre de la décision ministérielle relative à l’exemption du paiement des frais directs liés aux soins et services VIH. La décision  du 04 avril 2019, fixant les modalités d’exemption des frais de prise en charge du VIH dans toutes les formations sanitaires publiques et les organisations à base communautaire (OBC) affiliées reste difficilement applicable. Cette politique s’adossait sur  les mécanismes de financement de la santé existants. On pouvait également y compter le PBF, Financement Basé sur la performance et le Chèque Santé.

État des lieux d’un système sanitaire malade

En novembre 2020, le Ministère de la Santé Publique a mené une évaluation inclusive de la mise en œuvre de cette politique avec la participation des partenaires techniques et financiers (PTF) et les Représentants de la Société civile. De cette évaluation, il en est ressorti que sur le plan national, 62% des formations sanitaires ciblées implémentaient effectivement cette politique avec des proportions allant de 12% dans la région du Centre à 95% dans la région de l’Adamaoua. Le constat qui se dégage de cette première évaluation est la faiblesse de la coordination entre les parties prenantes et le niveau de sensibilisation.  Un doigt accusateur est pointé sur la diffusion des supports de communication, ainsi qu’à la non maitrise des procédures standards par les acteurs clés, sans oublier l’implication limitée des représentants et le suivi des activités de mise en œuvre.

Mesures palliatives pour endiguer le phénomène

Le Gouvernement de concert avec les partenaires techniques et financiers a récemment décidé du choix d’une Organisation Non Gouvernementale et communautaire pour la mise en œuvre de l’activité de suivi par la communauté. Le  29 mars 2021, l’Agence Américaine pour le développement international (USAID) a accordé une subvention au Réseau Camerounais des Associations des Personnes vivant avec le VIH/SIDA (ReCAP+), pour soutenir son travail d’amélioration des systèmes de suivi participatif communautaire dans 400 sites. Un appui qui s’étale  au cours des trois  prochaines années. L’ objectif selon le donateur est :

 • Renforcer le système existant pour surveiller l’élimination des frais d’utilisation liés au VIH dans les établissements de santé et partager les résultats avec toutes les parties prenantes ;

• Encourager les établissements de santé à respecter en qualité et en quantité, la nouvelle politique gouvernementale axée sur l’élimination des frais d’utilisation dans les points de prestation de services liés au VIH et donner aux personnes vivant avec le VIH et aux communautés les moyens de tirer partie avec des preuves recueillies pour améliorer l’accès et la qualité des services.

 Louis richard Njock a au nom du Gouvernement,  félicité   le geste de USAID, pour l’implémentation de cet ambitieux projet. En déclarant officiellement lancer le projet de suivi communautaire de la politique d’exemption des User Fees au Cameroun,  il a recommandé à la direction la lutte contre la maladie, pandemie  et les epidemies , porteur dudit projet, d’être à la hauteur dans la mise en œuvre  de cette importante activité.

Thierry EDJEGUE

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.