Session budgétaire 2021 : Motaze défend les dépenses de l’année antérieure

Le ministre des Finances était ce 15 novembre 2021 devant les membres de la commission parlementaire en charge de ces questions.

Session budgétaire 2021 : Motaze défend les dépenses de l’année antérieure

« L’exécution du budget a été de rigueur. » s’est exprimé Louis Paul Motaze, le patron camerounais des Finances au sortir de la séance de travail avec les membres de la Commission des Finances et du Budget de la Chambre basse du parlement. Des propos tenus devant les hommes des médias pour étayer aux élus nationaux la gestion qui a été faite au cours de l’exercice comptable 2020.

Un cap maintenu par l’ensemble du gouvernail institutionnel camerounais en cette période difficile marquée d’une part par des crises endogènes notamment celles relatives à la crise des régions du NOSO et par ailleurs par des facteurs exogènes, avec la pandémie mondiale à Covid19 ou encore les incursions sporadiques des combattants de la secte islamiste de Boko-Haram.

Des aléas à la fois nationaux et internationaux auxquels s’est rapidement accommodés les gestionnaires publics, ainsi une loi rectificative a permis d’adapter l’enveloppe annuelle aux circonstances imposées par les réalités observées sur le terrain. Une batterie d’actions qui a donné l’occasion selon le financier en chef de l’Etat d’avoir des taux de croissance de 0,5% au Cameroun alors que les pays voisins ont enregistré des taux négatifs évalués entre -2% et -3%.

Une résilience plutôt satisfaisante pour le Cameroun qui, malgré les contingences financières, a pu dégager un taux de croissance positif. Un espoir donc pour le ministre des Finances présent ce 15 novembre devant cette Commission conduite par le Moutyombo Ayayi avant la présentation et la défense du Budget 2022, attendues dans les tous prochains jours à l’hémicycle du palais des Congrès de Yaoundé.

Brice Ngolzok

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.