Societe : Rebondissements dans l’affaire Hilaire AYISSI MENGUE

Jean Paul UM, le médecin de la famille est sous la menace d’une sanction de la corporation.

Societe :  Rebondissements dans  l’affaire Hilaire AYISSI MENGUE

Le 29 Octobre 2021, le médecin de travail en service dans la ville de Mbalmayo a répondu à une convocation de ses pairs saisis par le ministre de la Santé publique, Manaouda Malachie. l’Ordre national des médecins du Cameroun (ONMC) s’est appuyé sur l’article 42 de la loi no 90-36 du 10 août 1990 relative à l’exercice et à l’organisation de la profession de médecin pour entendre Jean Paul UM dans le cadre de l’affaire Hilaire Ayissi Mengue . L’accusé aurait rendu public son rapport de l’autopsie qui incriminerait la prise en charge du jeune homme décédé le 19 septembre 2021 à l’Hôpital Central de Yaoundé (HCY) alors que la communication officielle reste attendue.

Retour sur cette affaire défraie la chronique

Selon MEDZO NGONO, père du défunt rencontré par le journal Cameroun Actuel , l’histoire démarre le 10 Septembre 2021 quand son fils reçoit un coup de poignard au marché Etoudi, conduit aux urgences de l’hôpital central, le personnel prescrit des examens qui révèle qu’il n y’ a rien de grave, le couteau n’a rien touché dans son ventre affirme le médecin. Néanmoins il faut soigner la plaie. Deux jours après contre toute attente, le jeune garçon va subir une première opération ensuite une deuxième avant de décéder dans des conditions troubles. Pour la famille il s’agit à la fois d’erreur et de négligence médicale .Le feuilleton judicaire démarre a la levée du corps quand il remarque que le corps a été habillé en leur absence, et ayant déshabiller il remarque quelques anomalies. De plus, on leur interdit de filmer séance tenante leur macchabé et toutes les tentatives pour avoir les explications du directeur de l’hôpital central se sont avérées infructueuses. Face à ce scandale une enquête est ouverte.

La touche de MANAOUDA Malachie

Apres avoir effectué une descente au domicile de la famille éplorée, le ministre va les rassurer que tout sera fait pour la manifestation de la vérité. Pour joindre la parole à l’acte, une commission d’enquête est constituée. Un membre de ladite Commission d’enquête révèle sous cape qu’il n’y a eu aucune erreur médicale. Une source du journal Cameroun Actuel soutient que «  L’inspecteur général des services médicaux et paramédicaux du ministère de la sante publique, le Dr Yves Mathieu Zoa a rendu sa copie depuis le 08 octobre 2021 après autopsie. Les premières conclusions révèlent que tous les organes sont en place et que tous les gestes posés étaient indiqués. Le procureur de la République, deux médecins légistes, le médecin de la famille, les proches du défunt et Me Claude Assira étaient présents à l’hôpital » .
Assoiffés d’information, l’opinion publique et la famille sont très loin de tourner la page du feuilleton Hilaire AYISSI MENGUE qui s’annonce riche en rebondissements.

Thierry EDJEGUE

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.