Cameroun : La lutte contre le médicament de la rue s'intensifie

Cameroun : La lutte contre le médicament de la rue s'intensifie

L’assurance  est donnée par le ministre de la santé publique.

Venu apporter des explications complémentaires sur le projet de loi N° 1098  https://www.focusmediaafrique.com/cameroun-lagence-africaine-du-medicament-redonne-espoir-aux-pays-fragiles/, il a réaffirmé la position du gouvernement sur ce fléau. Selon lui :   » La lutte contre le médicament de la rue est actuelle et en appelle à une réflexion globale et à une stratégie nationale.  »  Un tel combat va prosperer si et seulement si  Lanacome ( Laboratoire Nationale  de Contrôle de qualité des Médicaments et  Expertise ) joue  pleinement son rôle. Fragilisée par des grèves et autres problèmes de gestion , Cabral LIBII doute de sa capacité à renaître surtout que certaines directions du Minsanté la supplante dans ses missions.

Le  circuit du médicament  est  virusé

 

Selon le représentant de l’OMS au Cameroun, 25% des médicaments commercialisés au pays y compris dans les pharmacies sont de qualité douteuse.  En Provence des pays occidentaux ou du Nigeria, ils condamnent le peuple à la mort subite ou précoce. La venue de l’agence africaine du médicament devrait contribuer à amoindrir, sinon éradiquer ce phénomène, a  déclaré Le ministre de la santé publique devant les députés.

Vers une création d’une agence camerounaise de médicaments.

L’adoption de cette ordonnance  inscrit le Cameroun, parmi les quinze pays  en Afrique qui souhaitent   voir l’Agence Africaine du médicament prospérer.   Sa mise en place sur le plan national va induire une réactualisation du dispositif réglementaire et structurel. Un processus qui va nécessiter inéluctablement la création d’une agence camerounaise de médicaments en vue d’une surveillance du marché. Une veille pharmaceutique permanente à travers des inspections générales dans les laboratoires.

Thierry  EDJEGUE

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.