Assemblée Nationale : Les migrations préoccupent les membres du bureau

Une discussion autour de la question s’est tenu entre le chef de mission de l’Organisation Internationale pour lesigrations au Cameroun (OIM) et la chambre basse du parlement.

Assemblée Nationale : Les migrations  préoccupent les membres du bureau

Le vice-président de l’Assemblée nationale, Hilarion ETONG, a reçu en audience au nom de l’honorable Président, CAVAYE YEGUIE Djibril, DIOP Abdel Rahmane le 20 Janvier 2022. Le diplomate a présenté les missions de l’organisation et s’est officiellement présenté au vice-président pour marquer son séjour sur le territoire national.

En outre, l’une des raisons de cette réunion était de trouver des possibilités de collaboration entre l’Assemblée nationale et ladite organisation. M. DIOP Rahmane, s’est réjoui d’apprendre lors de l’audience que l’Assemblée nationale est ouverte à travailler main dans la main avec l’OIM pour une meilleure gestion des migrations au Cameroun.

La migration est un serpent de mer

Les questions migratoires se posent avec acuité au pays de Paul BIYA. En septembre 2021, les images du décès tragique d’une jeune camerounaise au désert faisaient le tour des réseaux sociaux. https://m.youtube.com/watch?v=WAXkEOgCIHY&t=83s Indignation et consternation ont gagné l’opinion publique sans jamais décourager les candidats à l’immigration irrégulière.

Un mot sur l’OIM

Organisme des nations unis , l’organisation internationale des migrations est présent au Cameroun depuis de nombreuses années. Elle opère étroitement avec le gouvernement et s’emploi à ce que les migrations soient gérées humainement et dans le bon ordre. Elle vise à promouvoir la coopération internationale sur la scène migratoire, à faciliter la recherche de solutions pratiques aux problèmes migratoires et à offrir une assistance humanitaire aux migrants dans le besoin, et ceci y compris les réfugiés et les déplacés internes.

Thierry EDJEGUE

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.