Cameroun : Régionales 2020 : Hamma Toukour Gandi "le PCRN a choisi d’être là où les choses se discutent, là où des solutions peuvent être expérimentées…"

Cameroun : Régionales 2020 : Hamma Toukour Gandi "le PCRN a choisi d’être là où les choses se discutent, là où des solutions peuvent être expérimentées…"

Ce dimanche 6 décembre, le Cameroun connaîtra ses premiers conseillers régionaux. Hamma Toukour Gandi, candidat pour le compte du PCRN dans le département du Wouri, s’est confié à FOCUS MÉDIA AFRIQUE, avec qui il a partagé l’essentiel de son programme. Entre amélioration des conditions de vie des populations et bataille pour le changement, l’homme politique se livre.

FMA : Monsieur Hamma TOUKOUR GANDI bonjour !

FMA : Vous êtes candidat PCRN dans le WOURI pour l’élection des conseillers régionaux du 6 décembre prochain. Pourquoi avoir choisi ce département ?

HAMMA TOUKOUR GANDI : Le Wouri est mon département de résidence. Il m’a tout donné en termes de formation, d’environnement sociopolitique et culturel épanouissant, et aussi d’emploi, c’est à Douala que je vis depuis plus de 10 ans et je suis bien intégré dans la communauté.

FMA : Lors des élections législatives, vous étiez candidat pour le compte du même parti, dans le MAYO TSANAGA. Malgré votre échec, vous avez gardé la même hargne.

Pensez-vous pouvoir faire mieux cette fois ci en remportant cette élection ?

HAMMA TOUKOUR GANDI : Nous sommes jeunes et nouvellement engagés en politique, à la faveur de l’engagement de notre leader Cabral LIBII qui nous a démontré que la politique n’est pas la chasse gardée de nos ainés. Nous sommes partis pour apporter le changement dans notre pays et si un échec m’arrête, ça voudrait dire que mon engagement était superficiel. Ma détermination est donc restée intact malgré le résultat des dernières élections. Je n’ai pas gagné mais j’ai appris, la prochaine fois sera la bonne.

FMA : Aller dans le Wouri n’est-il pas un aveu de votre impopularité dans le MAYO TSANAGA ?

HAMMA TOUKOUR GANDI : Ma candidature au Wouri n’est pas un aveu d’impopularité dans le Mayo-tsanaga ou j’ai ailleurs très bonne presse, il se trouve juste que pour cette élection j’ai fait le choix de représenter mon département de résidence et d’adoption.

FMA : Vous êtes actuellement en campagne, pour essayer d’obtenir les voix des conseillers municipaux afin de porter haut le flambeau du PCRN au conseil régional.

Donnez-nous quelques grandes lignes de votre programme

HAMMA TOUKOUR GANDI : Voici pour vous quelques grandes lignes de notre programme pour le Wouri

Dans le Wouri par exemple, notre programme très ambitieux préconise entre autres :

-La promotion et la vulgarisation de la culture locale. Le littoral est certes une terre d’accueil, mais, mais il est important pour lui de préserver son identité culturelle, pour transmettre ces valeurs à ses enfants et construire la grande communauté nationale, riche de sa diversité.

-la mise en place d’un système d’assurance santé pour faciliter la prise en charge des malades dans la région du Littoral. Le programme du PCRN pour le littoral prévoit qu’à la longue le malade soit pris en charge immédiatement et qu’il ne lui soit pas exigé de payer avant. Sauver des vies doit rester une priorité pour le corps médical et pour qu’il remplisse cette mission, il faudra des commodités que l’assurance santé va permettre de fournir.

-La Création des plusieurs types d’incitations économiques, foncières, pour booster la croissance

-La création de fonds d’investissements pour soutenir l’entreprenariat et particulièrement les artisans qui font tourner l’économie et familiale.

– l’exigence des quotas de représentations des natifs du littoral dans les conseils d’administrations et les organes exécutifs des entreprises d’un certain niveau, afin de valoriser l’hospitalité légendaire des frères et sœurs du littoral.

FMA : Une fois élu, que comptez-vous apporter pour améliorer le quotidien des populations du Wouri ?

HAMMA TOUKOUR GANDI : Ce que je compte faire c’est de rivaliser de pertinence pour convaincre les conseillers régionaux du Littoral, d’implémenter le programme du PCRN pour le bien du peuple.

FMA : Que dites-vous à ceux qui estiment que le climat politico-social du Cameroun n’est actuellement pas propice pour aller à une élection ?

HAMMA TOUKOUR GANDI : Sous le renouveau le contexte socio-politique n’a jamais été propice à la tenue d’une élection, même s’il faut reconnaitre que les crises se sont intensifiées. Mais le PCRN a choisi d’être là où les choses se discutent, là ou des solutions peuvent être expérimentées pour résoudre toutes ces crises, nous avons fait le choix d’entrer dans les institutions. Nous allons nous roder davantage en perspective de la prochaine prise de pouvoir de notre président Cabral LIBII.

FMA : Merci !

Entretien mené par Gilles Noubissie

Leave a comment

1 Comment

  1. * »EN ARITHMÉTIQUE POLITIQUE IL FAUT SAVOIR SUBSTITUER À L’EXACTITUDE RIGOUREUSE, LE CALCUL DES PROBABILITÉS »*
    Cesare BACCARIA
    Si on se serait borné sur la politique ARITHMÉTIQUE, et son exactitude rigoureuse, ni au WOURI, ni dans le NOUN, ni dans le MBERE, ni dans la Mefou & Afamba, le Nkam, encore moins la Sanaga-Maritime, on s’aventurerait pas à candidater compte tenu de la déficience arithmétique en notre désavantage. Maintenant quand on fait intervenir la Norme politique du calcul des Probabilités, eh..! bien, on se rend à l’évidence que toutes les élections ne sont pas *DÉMOCRATIQUES* certaines comme celle du 06 Décembre 2020 sont des *ÉLECTIONS POLITIQUES.*
    En politique, il faut savoir s’entourer d’un cercle prudentiel…
    Prudence étant mère de sureté.
    Et moi je suis un homme politique. Un homme politique n’oublie pas.
    *Le CHE* MAHI MAHI
    Candidat PCRN Sanaga-Maritime

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.