Coopération Multilatérale : Le Fond monétaire International à nouveau au chevet du Cameroun

Coopération Multilatérale : Le Fond monétaire International à nouveau au chevet du Cameroun

L’instance financière vient d’octroyer 375 milliards de FCFA au pays de Paul Biya dans le cadre d’un second programme économique.


C’est une nouvelle dette que vient de finaliser le Cameroun par l’entremise de Louis Paul Motaze, le ministre camerounais des Finances. Un emprunt de 375 milliards de FCFA auprès du Fonds Monétaire international dans le cadre d’un nouveau programme de relance de l’Economie du Cameroun, à la suite de l’impact négatif causé par la pandémie de la Covid19.


L’annonce officielle a été faite le 29 juillet 2021 par le ministère en charge des Finances, ceci à la suite de l’approbation par le Conseil d’Administration du groupe de Breton Wood de cet accord de 675 millions de dollars sur la période triennale 2021-2024. Un emprunt échelonné sur trois ans qui permettra principalement au pays de l’homme du 06 novembre de relancer l’économie camerounaise après les chocs à la fois endogène et exogène causés par la pandémie, l’objectif étant d’atteindre une croissance forte et soutenue adossée sur des financements adéquats et une politique compatible pour lutter efficacement contre les répercussions de cette grippe mondiale.


Pour ce faire, le déblocage de 96 milliards de FCFA en guise de la première tranche, constitue déjà un véritable coup de pouce dans la réalisation des objectifs de cette nouvelle Facilité Elargie de Crédit dont la visée dans un contexte économique difficile, reste de maintenir le cap de l’Emergence tel que stipulé dans la Stratégie Nationale de Développement 2020-2030. Un appui essentiel quand on sait que le Produit intérieur Brut du Cameroun connait une baisse conséquente de taux de croissance, passé réel de 3,7 % en 2019 à 2,4 % en 2020. Une décrue du Cameroun, opérée sous les effets conjugués de la pandémie mondiale de grippe notamment, et de la crise sociopolitique dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest.


Il est à noter que cet emprunt fait suite à une précédente opération relative à une Facilité Elargie de Crédit qui couvrait la période triennal 2017-2020 pour un montant total de 415 milliards de FCFA (768 millions de dollars). Une FEC qui était destinée à l’assainissement des finances publiques à travers un accroissement des ressources non pétrolières, la priorisation des dépenses et l’amélioration de la qualité de la dépense publique. Des dettes auprès de l’instance financière internationale qui ont quelque peu des impacts sur la politique économique globale du Cameroun.


Brice Ngolzok

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.