Culture : Grand festin offert par l’Est à Yaoundé

Culture : Grand festin offert par l’Est à Yaoundé

C’est à la faveur de la tenue de la toute première édition du festival du « Mbôl », le 28 Août 2021.

Consommer dans l’ensemble des quatre départements que compte la Région, le Mbôl est incontestablement le mets roi de la Région du bois et des essences précieuses. Sorte de sauce gluante, très gluante d’ailleurs, dans laquelle viande, poisson fumé, crevettes, écrevisses, aubergines, boules de pistache pour ne citer que ceux-là, se disputent la vedette. Une floraison alléchante d’ingrédients, symbole de l’immensité des richesses naturelles dont regorge la Région la plus vaste et la plus riche du pays.

Le festival du Mbôl du 28 août 2021 est annoncé pour se décliner en deux grandes articulations. Le festival en lui-même qui se déploiera à Yaoundé et les rencontres gastronomiques prévues ce même jour dans 15 autres villes nationales et d’outre-mer dont Paris, Marseille et Dresde. La promotrice Rolande AGONG MIESSAO explique : « Cela aurait été une grave erreur et même une grosse injustice que de ne pas permettre aux autres villes de se retrouver. Il faut savoir que ce festival est né de ce qu’on a appelé pendant deux ans, la Journée Internationale du Mbôl qui, justement, consistait en des retrouvailles gastronomiques autour du Mbôl, partout où se trouvaient des fils et filles de cette partie du pays ».

Une journée entière donc, pour en réalité mettre en vitrine non seulement ce mets roi, mais l’ensemble du savoir-faire culinaire de la Région de l’Est, en pleine capitale politique camerounaise. On n’oublie pas qu’on a longtemps regretté l’absence ou la timide, voire faible présence de cette partie du pays au rendez-vous du donner et du recevoir culturel camerounais. Pour la promotrice de l’évènement : « L’initiative vise la valorisation de l’ensemble de l’art culinaire de la Région de l’Est Cameroun. Il faut remarquer que la Région du Soleil Levant est très en retard sur le plan de la valorisation de son potentiel culturel. Un potentiel pourtant impressionnant. Il faut que les générations futures soient au fait de leur identité culturelle sinon c’est la catastrophe. Les efforts admirables consentis par des initiatives telles que le festival des peuples des forêts organisé par le Dr Léontine NKAMBA afin de donner à la Région de l’Est aux côtés d’autres, de faire voir et valoir son potentiel culturel se doivent d’être renforcées. Tout le monde apprécierait d’avoir l’opportunité de faire valoir son savoir-faire, la Région de l’Est aussi ».

La Région de l’Est ce n’est donc pas que sa très réputée pharmacopée, ce n’est non plus que  sa culture musicale brillament mise en avant par le Patengué, Super Tempo, Georgette Adjié, Roméo Ntoullo, Carin Bakoussé ou le très en vue Elvis Duvin, c’est également son savoir-faire culinaire décliné dans ses ingénieuses variétés de « Mbôl », son succulent  « Koko », son délicieux « Apossa », son surprenant « Kwanindong », son riche « Menkieli », son goûteux « Fiad », son magistral « Nôko souka », son surprenant « siglisigli » de sissongo pour ne citer que ces spécialités-là. Des délices culinaires et bien d’autres qui seront soumis à l’appréciation des gourmets, gourmands et curieux de culture le 28 août 2021.

Thierry EDJEGUE

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.