Habitat : Sur la voie d’un fonds de solidarité africaine

Habitat : Sur la voie d’un fonds de solidarité africaine

Cette initiative fait partie de l’une des résolutions attendues lors du Symposium annuel sur le logement relatif aux assises de la 40ème Assemblée générale annuelle (AGA) de Shelter-Afrique qui ont lieu à Yaoundé au Cameroun.

C’est une quarantaine de pays africains qui répondent présents à l’invitation du président de la République du Cameroun, Paul Biya pour cette 40ème Assemblée générale annuelle de Shelter Afrique. Une édition dont la thématique porte sur : « Quatre décennies de politiques de logement abordable en Afrique : Cartographier les quarante prochaines années. » Une semaine d’échange et de partage qui permettra de déboucher in fine sur des logements sociaux décents dans les différentes capitales africaines.

Pour ce faire, il apparait donc urgent pour asseoir l’objectif principal qui est d’avoir environ 56 millions de logement dans le continent et réduire de façon considérable les besoins dans ce secteur. Au centre donc de cette initiative se trouve donc la question du financement qui concoure au développement de cette filière.

 Ainsi le zimbabwéen Andrew Chimphondah, Directeur général de Shelter Afrique touche du doigt ce pan important en apportant des pistes de solutions :« Le Fonds de solidarité africaine (FSA) devrait rejoindre l’actionnariat de classe « B » à l’occasion. Au cours de la 40ème AGA, nous demanderons l’approbation des actionnaires.»

 

Une porte ouverte à l’actionnariat au cours de cette Assemblée générale annuelle, «Nous sommes impatients de partager l’hospitalité camerounaise, mais, déclare la ministre camerounaise de l’Habitat et du Développement Urbain Célestine Ketcha Courtès, plus important encore, de nous engager avec les ministres des Finances, de l’Économie et les ministres du Logement des 43 pays membres qui seront présents, la Banque africaine de développement (BAD), Africa-Re, et d’autres parties prenantes dans les secteurs du logement et de la finance, pour trouver collectivement des solutions pragmatiques à la crise du logement en Afrique. En tant que pays hôte, nous nous engageons à accueillir, dans le strict respect des mesures barrières contre la Covid-19, une AGA unique. »

Un engagement de la prochaine présidente de l’instance du bureau dont les missions internes de son département sont de fournir aux populations camerounaises des logements sociaux de qualité. Un défi auquel s’est attelé l’État du Cameroun à travers la mise en place d’un programme d’urgence de construction de 10 000 logements sociaux et 50 000 parcelles constructibles depuis 2007 qui peinent toujours à porter des fruits attendus. Un déficit de logement du pays hôte qui n’est pas unique au Cameroun mais constitue aussi l’apanage de la quasi-totalité de la quarantaine d’Etats, représentés dans la ville aux sept collines par des experts de qualité des différents pays.

Brice Ngolzok

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.