Mali : Grosse désillusion sur le marché des denrées alimentaires

Mali : Grosse désillusion sur le marché des denrées alimentaires

La baisse de prix annoncée par le gouvernement est loin d’être effective sur le terrain.

Après l’annonce faite par le ministre de l’industrie et du commerce M. Arouna Niang le mercredi 10 mars 2021, sur la baisse des prix des denrée alimentaires, la population a sauté de joie.  Sur la liste on note certains produits comme :  la pomme de terre, l’oignon, le riz et la farine.

 La réalité sur le terrain

 Pour vérifier cette information, nous avons décidé de fait un tour le samedi 13 mars au marché de Medine de Bamako. Selon un vendeur de farine « le prix de la farine était à 17000f mais maintenant c’est à 19000f et cela est dû à la hausse du blé qui est aujourd’hui un phénomène mondial. Donc, le ministre dit seulement ce qu’il veut en tout cas les prix ne changeront point. »

Paroles aux consommateurs

Une cliente a confirmé que maintenant les prix des condiments sont abordables.

Aussi, le prix de la viande fait l’objet de débat entre bouchers et clients. « La viande n’est pas très accessible, il n’y a pas assez de bœuf à cause de l’insécurité grandissante raison pour laquelle le prix de la viande est élevé. Et maintenant certaines de mes clients ne viennent plus car ils n’ont pas les moyens. »

Nous rappelons que nous sommes à un mois du début du Ramadan et les budgets des ménages seront sérieusement serrés cette année à cause du contexte sanitaire.

Mlle Fatoumata Yayi Cissé

(Correspondante Focus Média Afrique, Mali)

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.