Sante : Assainissement du marché des produits cosmétiques et compléments alimentaires

Des équipes conjointes du ministère de la Santé Publique , de la sureté nationale et les autres démembrements étatiques ont entamé le mercredi 31 août 2022 une opération de traque dans les espaces de fabrication et de distribution de ces articles.

produits cosmétiques

Au Cameroun, « Faire le njangang » est devenue la norme. Les espaces de composition de lait de toilette sont connus de tous. Les médias traditionnels diffusent en boucle les spots publicitaires de ces produits sans être iniquité. C’est pour remettre de l’ordre dans ce secteur que Manaouda Malachie se lance à la chasse aux sorcières. L’opération concerne les régions du Centre, de l’Est et du Littoral jusqu’au 9 septembre 2022. L’objectif est de débarrasser l’espace marchand camerounais des produits éclaircissements et les compléments alimentaires d’origine douteuse dans l’espace marchand.

Zoom sur la première journée

L’opération de tracking des produits frauduleux qui continuent d’essaimer le marché local a démarré le 31 Aout 2022. Des descentes musclées sont effectué dans quelques espaces de fabrication et de distribution de ces produits. Le ton monte à la boutique des laboratoires Carimo à la montée vallée à Yaoundé. Force doit rester à la loi . Les équipe du Minsante ont procédé à la saisie d’importants stocks de produits cosmétiques jugés frauduleux et en vente illicite. Après la saisine, tous les produits seront purement et simplement détruits selon les normes environnementales en vigueur.

Le temps du gouvernement

Le contrôle et l’inspection des établissements de fabrication, de stockage, de distribution et de vente des produits cosmétiques, de compléments alimentaires ainsi que pour la lutte contre les faux médicaments et le trafic illicite des produits pharmaceutiques est en marche.


Elle intervient quelques jours seulement après la décision du Ministre de la Santé Publique interdisant la fabrication, la circulation des produits cosmétiques et d’hygiène corporelle, contenant de l’hydroquinone et ses dérivés, le mercure et ses dérivés ainsi que les corticoïdes. Toutes ces substances, précise le Dr Solange KOUAKAP, Inspecteur Général des Services Pharmaceutiques et des Laboratoires et Chef de la mission, sont nocifs pour la santé et sont à l’origine des maladies en pleine recrudescence comme le diabète, le cancer, l’hypertension artérielle pour ne citer que celles-là. C’est donc un Sale temps pour les hors la loi.

Thierry EDJEGUE

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.