Santé : Montée en puissance de la lutte contre le cancer

La journée mondiale de lutte contre cette pathologie a été l’occasion d’un appel à l’éveil , à la prudence mais aussi à l’anticipation de la prise en charge.

L’hôpital gyneco- obstétrique et pédiatrique de Yaoundé a servit de cadre le 19 Octobre 2021 aux manifestations de la journée mondiale de lutte contre le cancer du sein. L’objectif est de reduire de 10 % au moins, la morbidité et la mortalité dues au cancer au Cameroun, c’est le défi que s’est lancé le gouvernement en adoptant récemment le Plan Stratégique National de Prévention et de Lutte contre le cancer.

Les statistiques qui donnent du tournis

Selon les statistiques de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en 2020, 13199 personnes ont succombé au cancer au Cameroun et 20745 nouveaux cas on été diagnostiqués dont 12235 essentiellement gynécologiques ( cancer du sein et du col de l’utérus). Ces chiffres en augmentation dénotent de la proportion que prend cette pathologie pourtant guérissable au sein de la population. Selon les experts, le cancer est une maladie guérissable, à condition d’être dépisté tôt et traité efficacement. Malheureusement, le constat montre qu’au Cameroun, les malades dans 80 % de cas, arrivent à l’hôpital à des stades évolués, ce qui alourdit leur pronostic.

Les actions menées par les pouvoirs publics

L’adoption d’un plan stratégique national de prévention et lutte contre le cancer est une bouffée d’oxygène. La campagne de lutte contre le cancer dénommée « octobre rose» 2021 est un moment de sensibilisation et d’information sur cette maladie. l’Inspecteur Général des Services Médicaux et Paramédicaux, ZOA NANGA Yves Mathieu, exhorte les filles, les femmes, les mères à se faire dépister. Parce qu’au regard des chiffres, le cancer est considéré comme un problème de santé publique majeur.

Les actions entreprises par le Gouvernement pour juguler cette maladie en pleine progression sont :

•Dotés les hôpitaux de première catégorie de centres de dépistage permanents et de diagnostic précoce des cancers. Ceci permettra de détecter le plus tôt les lésions précancéreuses et de les traiter pour le bien-être des populations.

•La mise à disposition des registres de cancer, qui aideront à la consolidation des statistiques et à la constitution des données fiables, vérifiables, éléments incontournables pour la prise de décision.

•Dans le cadre d’ Octobre Rose, un train dénommé « train rose » destiné à la sensibilisation et au dépistage des cancers du sein et du col de l’utérus sillonnera toutes les régions du Cameroun.

Thierry EDJEGUE

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.