Afrique Centrale : Les hauts fonctionnaires et experts se réinventent à Brazzaville

La capitale congolaise accueille du 06 au 10 décembre 2021 la 37e session du Comité intergouvernemental des responsables de la sous-région.

Afrique Centrale : Les hauts fonctionnaires et experts se réinventent à Brazzaville

Le thème choisit pour cette nouvelle édition du Comité intergouvernemental des hauts fonctionnaires et experts relatif à la promotion de la gouvernance et le changement transformationnel en vue de la diversification économique en Afrique Centrale, est fort illustratif des enjeux de cette nouvelle session. Un choix stratégique pour l’ensemble des pays de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale dont le positionnement continental en matière d’intégration caracole toujours aux derniers rangs des huit (08) Communautés Economiques Régionales, reconnues par l’Union Africaine.

Ainsi, l’objectif global de cette rencontre sous régionale est d’examiner en profondeur l’état du leadership et du changement transformationnel en Afrique Centrale, identifier les lacunes et proposer des moyens pratiques pour renforcer la compréhension et la pratique de ces deux concepts interdépendants afin d’accélérer la diversification économique en Afrique Centrale. Diversifier les économies des 11 pays membres au lendemain de la crise mondiale de grippe et surtout de l’accélération du processus d’implémentation de la Zone de Libre-Echange Continentale Africaine (ZLECAf). Des mutations profondes de l’environnement politico-économique du monde en général et de l’Afrique en particulier qui méritent une adaptation rapide et des innovations de procédés de la part des Etats membres de la CEEAC. Alors la réunion de haut niveau entre les personnalités nécessite une appropriation par ces derniers des deux principales notions au centre de cette activité. Pour y parvenir 05 jours de travaux ne seront apparemment pas suffisants pour couvrir l’ensemble des préoccupations des participants mais permettront de baliser le chemin dans l’optique de mieux s’imprégner des techniques modernes de gestion et de partenariat dans les zones économiques.

Par conséquent, les travaux aborderont de façon spécifique les thématiques relatives à : L’état du leadership et du changement transformationnel en Afrique centrale afin d’identifier les lacunes à combler dans ces domaines pour soutenir la diversification économique de la sous-région ; l’identification des champions, des agents de changement et des principales parties prenantes de la société pour promouvoir les concepts de leadership et d’engagement général de la société dans le changement transformationnel afin de favoriser la diversification économique dans la sous-région ; évaluer les ingrédients d’un vaste mouvement de changement, y compris les mesures pratiques à prendre pour engendrer une révolution en matière de leadership transformateur et de changement transformationnel en tant que moteurs de la diversification économique en Afrique centrale ; faire des Recommandations et à examiner de manière approfondie comment des partenariats public-privé bien noués peuvent engendrer le leadership et les changements sociétaux nécessaires en tant que fondements de la transformation économique en Afrique centrale ; Capturer enfin des exemples d’ailleurs qui démontrent que la diversification économique via le leadership et le changement transformationnel n’est pas farfelue et peut devenir une réalité en Afrique centrale.
Un agenda chargé pour le Comité intergouvernemental des hauts fonctionnaires et experts de la CEEAC qui devront se servir de cette nouvelle dynamique pour davantage faire des avancées en matière d’intégration à la fois des personnes et des biens pour réduire et pourquoi pas rattraper le retard criard de cette sous-région.

Brice Ngolzok

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.