Assemblée National : Adoption dans la douleur de la loi de finances

La discussion générale sur le projet de loi N°2009 PJL/AN était très hippique à l’hémicycle du palais des congres.

Assemblée National : Adoption dans la douleur de la loi de finances

L’unique point à l’ordre du jour de la séance plénière du 05 Décembre 2021 est l’adoption du projet de loi de finances pour l’exercice 2022.  Le rapporteur général de la commission des finances et du budget  a pris près de 02 heures pour parcourir les 76 pages du rapport.  Après cet oral suivi d’acclamations, le président de la chambre basse du parlement  va piquer une colère inhabituelle. Pour Cavaye Yegue Djibril « La commission des finances et du budget n’a pas travaillé, ils ont passé le temps a recopier tout simplement, dans leurs conclusions il est écrit, le projet de loi a été adopté sans amendements » Un coup de tonnerre qui est venu refroidir la chambre basse en pleine ébullition. Usant de son autorité, le très honorable va bloquer les travaux pendant une quinzaine de minutes  allant jusqu’à refuser l’ouverture des débats.

Les raisons d’un travail bâclé

La loi prévoit que le projet de loi de finances soit envoyé aux députés 15 jours avant le début des travaux de la session budgétaire. Au pays de Paul BIYA cette disposition réglementaire a du mal à être respectée.  Joshua OSIH affirme que la violation  de cette loi est devenue une habitude pour le gouvernement, ce qui pousse la commission des finances et du budget à travailler sous pression d’où le résultat qu’on observe.  

La démocratie du plus fort

Majoritaire à l’Assemblée nationale, le projet de loi des finances porté par le gouvernement du renouveau est finalement passé. Le musellement du président  PCRN(Parti camerounais pour la réconciliation national)  au parlement  ainsi que les multiples remarques des députés aux membres du gouvernement n’ont pas empêché la validation de ce travail très controversé  par l’opinion.

Thierry EDJEGUE

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.