Assemblée Nationale: Plein feux sur l'éducation enfantine et juvénile

Le coût global alloué pour ces deux catégories est de 644 Milliards de francs CFA pour l’exercice 2022.

Assemblée Nationale: Plein feux sur l'éducation enfantine et juvénile

L’éducation est un droit fondamental reconnue par la charte univers des droits de l’homme. Au Cameroun, il est appliqué à géométrie variable. Les standards de l’UNESCO en la matière sont foulés aux pieds par l’État avec la bénédiction du peuple. Les conséquences quant à eux ne se font pas attendre.

L’insécurité et indiscipline installent leur nids dans le secondaire

Pauline NALOVA LYONGA a défendu un budget de 400.2 Milliards de Francs CFA. Elle compte développer le système d’enseignement à distance, mettre l’emphase sur le fonctionnement des établissements technique avec tout l’équipement qui va avec, redynamiser l’énergie solaire pour l’enseignement de l’informatique, multiplier les caméras de surveillance dans nos établissements scolaires pour lutter contre la drogue et la violence en milieu scolaire. Précision que le ministère des enseignements secondaires est depuis la survenue de la pandémie en mode mi-temps avec un découpage assez particulier de l’année scolaire.

Sauvegarder l’essentiel

400,2 Milliards est l’enveloppe qui échoit au ministère de l’éducation de base. Laurent Serge ETOUNDI NGOA affirme que ses priorités sont d’ordre pédagogique et infrastructurelle. Le parc immobilier de l’éducation de base se met en place , nous avons besoin d’enseignants, les recrutements vont se poursuivent avec succès. >> Le tollé soulevé par la dernière vague de recrutement de 3000 instituteurs pourrait trouver une solution en 2022. La survenue de la pandémie à coronavirus , la pauvreté et l’enclavement de certaines Zones noircissent le tableau de l’éducation de base au pays de Paul BIYA.

La pomme de discorde des frais de L’APEE

Le mercredi 24 novembre de 10 heures à 14 heures, une séance d’échanges d’informations sur thème « le statut et le contrôle de l’Association parents-enseignants », entre les membres de la commission de l Éducation et le gouvernement s’est tenu. Les ministres de l’Education de base, M. Laurent Serge ETOUNDI NGOA, de l’Enseignement secondaire NALOVA LYONGA étaient présent. Les échanges denses et courtois ont débouché sur des recommandations fortes du parlement.

Thierry EDJEGUE

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.