Assemblée Nationale : Les arts et la culture restent le parent pauvre

Le budget de Pierre Ismaël BIDOUNG KPWATT reste dans l’ordre du social.

Assemblée Nationale : Les arts et la culture restent le parent pauvre

Les multiples opérations de charme initiées par le ministère des arts et la culture n’ont visiblement pas porté de fruit. Des journées d’informations à la plénière spéciale consacrée à ce sous secteur n’a véritablement changé côté révision des capitaux. 5,6 Milliards de francs CFA est l’enveloppe alloué à ce domaine en 2022. Selon le ministre , cet argent servira à << Concrétiser les missions axé autour de la concrétisation le développement des industries culturel et créatives et la rentabilisation économique du sous secteur arts et culture>> Sinistrés par la pandémie à covid-19, les arts et la culture sont en mode résilience. Le passage du social aux industries et service grâce à la SND 30 semble encore un slogan. 2022 est la première année test.

La révolution du secteur du livre

Le ministre des Arts et de la Culture BiDOUNG MKPATT était face aux membres de la commission des Affaires culturelles à la salle des commissions A de l’Assemblée nationale. dans le cadre de la discussion au fond du projet de loi N 2008/PJL/AN portant sur la Gouvernance de l’Organisation et de la Promotion du Secteur du Livre au Cameroun déposé à l’hémicycle le mardi 23 novembre 2022. Les travaux présidés par l’honorable Douvaoussa ont durés 2 heures et 40 minutes. Sa promulgation par le chef de l’État mettant un terme à la cacophonie observée dans ce secteur.

Thierry EDJEGUE

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.