Calixthe BEYALA fait planer le doute sur les capacités d'écrivaine de DJAILI AMAL

Calixthe BEYALA fait planer le doute sur les capacités d'écrivaine de DJAILI AMAL

L’écrivaine et romancière a publié sur son compte Facebook, ceux qu’elle considère comme « les grands noms de la littérature camerounaise ». À la question d’un internaute de savoir ce que représente DJAILI AMAL, sa réponse a été plutôt controversée.

Calixthe BEYALA



Calixthe BEYALA très connue pour son franc parler, ne semble pas très emballée par les prouesses de DJaili AMAL. Selon la romancière, « Quand on parle de vrais écrivains, on parle de de vrais écrivains! ». Pour soutenir sa pensée après la question sur le talent d’écrivaine de DJaili AMAL, elle a ajouté qu' »un ecrivain est celui qui écrit lui-même ses œuvres ».

Une déclaration qui fait débat, surtout que Djaili AMAL fait partie depuis quelques années des écrivaines camerounaises les plus en vue. Auteure des romans à succès « LES IMPATIENTES », « COEUR DU SAHEL » entre autres, Djaili AMAL empile des prix de littérature dans le monde entier.

En 2010, son roman « WAALANDE, L’ART DE PARTAGER UN MARI », a reçu le prix du jury de la fondation Prince de Clauss à Amsterdam juste quelques mois après son apparition. Ce roman qui l’a révélé a été traduit en langue Arabe, pour être commercialisé dans le Maghreb et le Moyen-Orient.

Son deuxième roman « MISTIRIJO, LA MANGUEUSE D’ÂMES » paru en 2013, et son troisième « MUNYAL, LES LARMES DE LA PATIENCE » paru en 2017, confirmeront ses talents d’écrivaine, la classant parmi les valeurs sûres de la littérature africaine.

Ce dernier ouvrage va d’ailleurs lui permettre en 2019 de gagner le prix de la presse panafricaine de littérature de cette édition là, décerné au salon de Paris Livre. Elle va deux mois plus tard, être lauréate du 1er ORANGE du Livre en Afrique.

Elle va aussi gagner en 2020 grâce à son roman « LES IMPATIENTES », le prix GONCOURT des lycéens le 2 décembre de cette année là.

Même si dans la liste donnée par Calixthe BEYALA on peut lire des grands noms comme :Ferdinand OYONO, Mongo BETI, Patrick NGANANG, Eleonora MIANO, Djaili AMAL marque de son empreinte dans la littérature africaine en général et camerounaise en particulier.

Gilles Noubissie

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.