Cameroun : Le théâtre camerounais honoré en France, Eric Dephin KWEGOUE remporte le prix ESTHER

Cameroun : Le théâtre camerounais honoré en France, Eric Dephin KWEGOUE remporte le prix ESTHER

C’est à travers un post Facebook daté du 14 Décembre 2020 sur sa page que FOCUS MEDIA AFRIQUE a appris que ‘’Taxiwoman’’, son texte théâtrale traitant des questions de marginalisation de la femme dans le monde du travail, l’impact familial ou l’autorité parentale sur le choix opéré par les jeunes dans leurs vies futures, que le dramaturge camerounais a été déclaré vainqueur pour le compte de la saison littéraire 2019-2020 de cette compétition prestigieuse.

Le prix Esther est un prix de littérature théâtrale décerné par un comité de lecture français composé de jury de CLPS de Brest, E2C de Cergy et de Chanteloup les vignes, Espace CESAME, Sauvegarde du Val d’Oise et d’Eragny qui récompense le meilleur texte de théâtre au courant de l’année. Il s’agit en réalité d’un comité de lecture analytique des œuvres présélectionnées par une commission professionnelle repartie dans plusieurs villes françaises et composé de jeunes en situation de réinsertion   et des jeunes des centres pour apprentissage et l’éducation.  Un prix qui vient s’ajouter à celui obtenu en 2017 au festival Jeunes textes en liberté. Le plasticien Alioum MOUSSA, décrypte le travail de notre auteur qui pourrai justifier cette autre récompense « ERIC Dephin manie très bien l’alliage entre l’iconographie et l’iconologie qui me semble non pour comprendre forcement le contenu de son travail d’artiste dramaturge, mais nécessaire pour saisir l’essentiel du discours de ses œuvres »

Après avoir écrit une vingtaine de texte de théâtre lu et jouer dans de nombreux pays en Afrique et en Europe ce comédien de formation, metteur en scène et directeur artistique du festival Compto’Art 54 considère l’art comme un bol d’eau pur, un créateur d’espoir, un sourire pour entériner la peur et redorer le blason du prochain. Il apparait donc que pour ce dernier que la pratique artistique est un engagement, une révolte, une quête d’identité voire une soif de recherche voilà pourquoi il soutient que « l’art doit être l’opposition, le contre poids des idéologies qui détruisent l’espoir. J’écris parce que j’ai faim du bonheur pour tous et tous les prix » Un combat acharné qu’il mène depuis son adolescence malgré la précarité du secteur.

                     Thierry EDJEGUE

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.