Cameroun : Les crises sanitaire et sécuritaire hantent la quiétude des députés

Cameroun : Les crises sanitaire et sécuritaire hantent la quiétude des députés

Le président de l’auguste chambre l’a clairement souligné dans son discours d’ouverture de session parlementaire.

Réunis au cours des travaux ordinaires de Juin, les élus de la nation ont connu la présence de leur homologue malgache, chef de délégation au tournoi de handball. Après avoir observé une minute de silence pour les disparus, Cavaye Yeguie Djibril a reconnu que la chambre basse du parlement connait une saignée inhabituelle. « Depuis le début de la 10iéme législature, l’assemblée nationale a perdu 07 de ces membres.  Je voudrais invoquer les dieux pour qu’ils nous assistent et nous protège.  » A-t-il déclaré avant de planter le décor de cette rencontre ordinaire.

La covid-19 s’invite aux travaux et traumatise

Depuis plus de quinze mois la pandémie à coronavirus n’a pas cessé d’impacter négativement la vie socio-économique du Cameroun. La riposte organisée par le gouvernement à travers la campagne de vaccination est porteuse d’espoir. A ce jour le derrière donné présente une situation relativement stable. Raison de plus pour respecter les mesures barrières pour stopper sa progression car  » Le covid-19 est un tueur silencieux qui continue à semer la mort. » S’agissant des enquêtes en cours sur un prétendu détournement des fonds du Covid, le députe de Mayo-Sava à recommander la prudence pour éviter les lynchages médiatiques. https://www.focusmediaafrique.com/cameroun-le-spectre-de-la-mort-plane-a-lassemblee-nationale/

La pression que subit les institutions en charge de ce type de dossier semble être forte. Les partenaires au développement du Cameroun demandent des comptes. Friand informations, le peuple s’abreuve sur les réseaux sociaux, canal idéal pour le contrôle et la manipulation.

La sécurité reste et demeure une priorité parlementaire

La crise socio-politique dans les régions du Nord- Ouest et du Sud-Ouest fait enfin parler d’elle au parlement. Le discours du très honorable nous apprend que certains anciens séparatistes se sont rendus et ont déposé leurs armes, la chasse est ouverte pour ceux qui continuent leur odyssée meurtrière. Une situation qui enchante l’honorable Josuah Osih. Rencontré à la cérémonie d’ouverture il dira  » Le président de chambre nous a rappelé notre rôle de député, il nous a fait comprendre que la crise au Noso est loin d’être terminé l’inscrire dans l’agenda est une très bonne chose. » Signataire le 09 Avril 2021 de la lettre des députés issus des différentes chapelles politiques, cet homme politique et ses homologues ont réaffirmer leur engagement face aux attaques extérieures dirigées contre leur pays.

Thierry EDJEGUE

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.