Cameroun : Questionnements sur l'apport de la diaspora pour le développement du pays

Cameroun :  Questionnements sur l'apport de  la diaspora pour le développement du pays

Le consortium des associations d’étudiants d’Italie organise une conférence virtuelle autour de cette problématique.

Samedi, 22 Mai 2021, la communauté étudiante camerounaise d’Italie jouera les prolongations de la fête de l’unité. Repartis dans les différents secteurs clés du développement tels que l’ingénierie, l’économie, la médecine et la mode pour ne citer que ceux là, les camerounais contribuent personnellement à l’éclosion de leur famille. Les  regrouper au sein d’un consortium  des associations  étudiants  pourraient mieux mutualiser leurs impacts pour le pays.

 Les enjeux d’un apport plus conséquent de la diaspora Italienne   

Le sol italien accueille près de 20000 camerounais. Présents dans toutes les souches de la société, ils participent à la construction de leurs pays d’accueil  ainsi que leur pays d’origine. L’échange  Sur la thématique <<Quels diaspora pour le développement du Cameroun>> a pour but Selon Roger KANA de réinventer les mécanismes de gouvernance et créer de la valeur ajoutée à ce qui se fait dejà. Il affirme :  « Nous estimons que tous ces brillants parcours que les Camerounais suivent à l’extérieur doivent pouvoir avoir un grand impact significatif et positif sur le développement du Cameroun, et qu’il faut revoir les méthodes car aujourd’hui la tendance est beaucoup plus celle qui permet aux Camerounais d’envoyer de l’argent et faire des affaires purement de manière individuelle, or, tout cela peut être encadré pour séduire les Camerounais et créer des conditions réelles permettant que les étudiants en fin de formation puissent avoir comme choix primordial d’abord le Cameroun. »

Un coup d’oeil sur les relations italiano-camerounaise

Le Cameroun et l’Italie sont liés depuis 1989 par trois accords de partenariat. Il s’agit essentiellement des secteurs techniques, économiques et financiers. La coupe du monde 1990 a d’avantage scellé ses liens de fraternité. Le  stade d’Olembé avec l’entreprise PICCINI en est une parfaite illustration.

Paul  BIYA importe chez le monarque  Sergio Matterella entre autres : machines et appareil divers, des matières plastiques, des produits céramiques, des ouvrages en fonte, du fer, de l’acier, du papier du Carton, des véhicules automobiles, des tracteurs, des meubles et du mobilier médical.

Le retour de l’ascenseur se fait par exportation du pays de Roger MILLA vers  l’Italie : Le pétrole, le caoutchouc, le café. le bois, l’aluminium pour ne citer que ces produits là.

Thierry   EDJEGUE

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.