dette publique : La situation inquiète le parlement

dette publique : La situation inquiète le parlement

Les révélations contenues dans le projet de loi N° 2014 /PJL/AN modifiaient et complétant certaines dispositions de la loi des finances signé le 29 Décembre 2021par le président de la république sont troublantes.

La chambre basse du parlement réunie en séance plénière le 21 Mars 2022 a jugé recevable ledit projet de loi et l’a confié à la commission des finances et du budget pour un examen approfondi. Cette ordonnance sera défendue par le ministre des finances assisté par ministre en relation avec les assemblées. Selon l’exposé des motifs l’Etat avait plafonné son endettement pour cette année a 650 Milliards dont 350 pour les prêts concessionnaires et 300 pour les prêts non concessionnaires. Seulement le Pays de Paul BIYA se retrouve rattraper par la réalité.

La cacophonie gouvernementale

L’élaboration de la loi de finance doit tenir compte des budgets et autres dépenses réalisés par l’ensemble des administrations concernées. Sauf que pour la loi des finances validée en Décembre 2021 semble avoir a tord ou a raison omis certaines dispositions financières. Selon le projet de loi N° 2014/PJL/AN ,le Minepat avait signé des accords de 09 prets concessionnels à hauteur de 427 891 533 500 Fcfrs et à prêts non concessionnels pour un montant de 146 807 821 414 Fcfrs . Il se dégage un dépassement 77 891 533 500 Fcfrs de plafonds concessionnel et une marge de 153 192 178 586 de prêts non concessionnels. On est donc en droit de se demander s’il y’a une coordination gouvernementale, on a impression que chaque ministère fait sa chose de manière isolé sans véritable centralisation des données.

Le jeu trouble de la comite nationale de la dette publique (CNDP)

Le gouvernement qui soumet l’actuel projet de loi semble avoir découvert récemment que 06 projets d’infrastructures avec reçu avis favorable du CNDP et dont les décrets d’habilitation étaient en cours instruction étaient pressenti pour consommer les marges endettement encore disponible. Il s’agit des projets de construction, équipement de l’hôpital annexe régional de Maroua , l’interconnexion des réseaux électrique du Cameroun et du Tchad, l’extension du plan national du système intelligent de vidéosurveillance urbaine, aménagement de la RING ROAD, le renouvellement de la ligne ferroviaire belabo-ngaoundere et l’électrification de 2OO localités par système solaire photovoltaïque .

Récapitulatif

Le volume potentiel des engagements de l’Etat en fin Décembre 2021 s’élevait a 349 638 822 010Fcfrs. On note par voie d’ordonnance un relèvement du plafond de la dette a hauteur de 276 Milliards. Ce qui porte le montant des emprunts concessionnels a 626 Milliards et celui des emprunts non concessionnels a 300 Milliards Cfrs

Thierry EDJEGUE

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.