Économie : Le grand retour dans la transparence des industries extractives

Économie :   Le   grand retour  dans la transparence des industries extractives

 Suspendue pour retard dans la publication des  rapports de 2018 , le pays est de nouveau en orbite.

Le journal Investir au Cameroun qui révèle l’information précise  que le Cameroun était déjà en retard sur la publication de ce rapport, le Conseil d’administration de l’ITIE lui avait accordé un délai de grâce allant jusqu’au 31 mars 2021. Ce délai n’avait non plus été respecté.  S’exprimant lors de la publication du rapport ETIE 2018 à Yaoundé, le ministre des Mines, Gabriel Dodo Ndoké, avait mis ce retard  »  sur le compte des difficultés rencontrées dans l’organisation interne de notre comité, aggravées par la conjoncture sanitaire due au Covid-19, qui n’a pas permis que tout soit mis en œuvre pour qu’à bonne date le rapport soit produit «  . Curieux de voir que c’est trois ans après qu’on pense au pays de Paul BIYA à soumettre sous pression le compte rendu d’activités à ses partenaires. Ce qui suscite quelques interrogations.  Que fait le comité local de l’initiative pour la transparence des industries extractives ? A quoi sert-il ?? A-t-on mesurer l’impact d’une suspension sur économie minière à l’ère de la stratégie national de développement 2030? Préoccupations restées jusqu’à ce jour sans réponses précises .

 Gouvernance par embuscade du secteur des industries extractives.

Selon le Cadre d’appui à l’artisanat minier, on note une perte chaque mois d’environ un milliard de FCFA à cause de la dissimulation des ressources produites par les sociétés minières. La mise en place de la Société nationale des mines  devrait siffler la fin de cette situation. https://www.focusmediaafrique.com/economie-la-societe-nationale-des-mines-sur-le-terrain-du-concret/ les résultats restent attendu. De même que la culture des compte rendus doit habiter les responsables camerounais.

Brève historique de l’initiative pour la transparence des industries extractives.

Lancée en 2003, l’initiative pour la transparence dans les industries extractives( ITIE)  est une organisation internationale à but non lucratif. Elle est  chargée de maintenir à jour et superviser la mise en œuvre d’une norme. Son objectif est  d’évaluer dans quelle mesure les revenus des ressources pétrolières, gazières et minérales d’un pays sont gérées.  ITIE aide aussi à  renforcer les systèmes gouvernementaux en accentuant la gouvernance publique et des entreprises.

Thierry EDJEGUE

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.