Environnement : Une célébration sans tambour ni trompette de la journée internationale de   géodiversité

Au cœur des transitions environnementales et écologique , la géodiversité est commémorée chaque 06 Octobre, ignorée du grand public cette journée passe de manière inylon shorts adidas bone nike arobill tlwd cap elite preto Portugal alpina sonnenbrille herren zaino errea nfl shop buffalo bills teka egymedencés gránit mosogató puma ignite pwradapt disc golf shoes custom baseball jerseys kappa sweater purple adidas yeezy sale finnish sauna heater België euro 3 moto amazon adidas yeezy sale 2 piece leather short set Canada ted baker geldbörse lack naperçue.  Cheville ouvrière dernière cette célébration, L’UNESCO soutient que   la géodiversité sous-tend la production alimentaire, la gestion des ressources en eau et la production d’énergie.  Pour mieux comprendre les enjeux autour de cette journée votre rédaction est allée à la rencontre de FELIX KOUBOUANA coordonnateur régional RIFFEAC (Réseau des Institutions de Formations Forestière et Environnementale d’Afrique Centrale) suivez plutôt

Focus Media Afrique  : Monsieur le coordonnateur régional, Quel est votre sentiment au moment où on célèbre la journée internationale de la géodiversité ?

FELIX KOUBOUANA  : c’est un sentiment de joie et de satisfaction car c’est une journée qui rappelle à conscience collective de l’humanité la prise en compte de la diversité biologique terrestre dans toutes ces activités. L’humanité tire quasiment tout de la biodiversité terrestre et il a intérêt de la sauvegarder.

Focus Media Afrique  :  Que prévoit la RIFFEAC à l’issue de cette journée internationale ?

FELIX KOUBOUANA   : Le RIFFEAC est en train de sortir d’une situation difficile financièrement. C’est un organisme qui est en pleine restructuration, à tel point que nous n’avons pas prévu une activité particulière pour cette journée internationale de la géodiversité.

Focus Media Afrique  : Pensez-vous que les populations membres du RIFFEAC sont assez consciente de la géodiversité ? Si oui comment ? Si non pourquoi ?

FELIX KOUBOUANA  : Je vous rappelle que le RIFFEAC regroupe 30 institutions universitaires et techniques de l’espace COMIFAC. Pour la population universitaire la diversité biologique terrestre est l’objet de notre travail au quotidien car comme l’indique le libellé du RIFFEAC : Réseau des Institutions de Formations Forestière et Environnementale d’Afrique Centrale. La biodiversité est l’objet d’étude aussi bien sur la recherche fondamentale, pratique et les modes d’utilisation.

En ce qui concerne les populations de l’espace COMIFAC, leur existence est rythmée par l’utilisation de la biodiversité. Les produits forestiers non ligneux qui font partie intégrante de la biodiversité constituent des sources d’alimentation, de soins, de construction des habitats, de déplacements ; etc.

Focus Media Afrique  :Selon le programme et budget pour 2022-2025 issue de la conférence générale, le document 41c/38 recommande fortement un renforcement de l’enseignement pour relever les défis dans les domaines de gestion des ressources naturelles, changement climatique, énergie et développement durable. Que fait le RIFFEAC pour implanter cette résolution dans les 23 institutions de formation de la sous-région Afrique Centrale.

FELIX KOUBOUANA   : RIFFEAC a pour principal objet la matérialisation des politiques forestières et environnementales des pays de sous-région en curricula de formation dans le but de former le personne habileté à mettre en pratique les directives de ces différentes politiques. Les défis dans le domaine de la gestion des ressources naturelles notamment dans la gestion des ressources forestières, ont été relevés à travers la formation des cadres maîtrisant les processus d’aménagement forestier qui ont permis de subdiviser les concessions forestières en des séries d’aménagement avec des périodes de rotation bien précises. De mêmes, les curricula de formation dans allant dans le sens de la gestion des aires protégées ont étés élaborés et mis en pratique dans les institutions membres du RIFFEAC.

Focus Media Afrique  : Quelle place occupe la géodiversité et les géosciences dans les curricula de formation des institutions du RIFFEAC ?

FELIX KOUBOUANA   : La plupart des institutions membres du RIFFEAC sont spécialisées dans les géosciences de façon générale et dans l’étude de la géodiversité en particulier. De ce fait la géodiversité et les géosciences occupent une place de premier rang dans le processus de la formation dans nos institutions membres.

Focus Media Afrique  : Quelle est l’actualité du RIFFEAC en ce moment ?

Réponse : Le RIFFEAC est en train préparer son assemblée générale qui aura lieu du 23 au 26 octobre 2023 à Brazzaville.

Focus Media Afrique  : Vous êtes nouvellement arrivé à la coordination régionale RIFFEAC. Quelle est votre action ? Quels sont vos ambitions pour ce réseau ?

FELIX KOUBOUANA  : Le RIFFEAC est né en 2001 et a commencé à fonctionner normalement en 2007. De 2007 à maintenant, le RIFFEAC à réviser à plusieurs reprises les curricula de formation de ses institutions membres pour les arrimer toute fois à la volonté politique des pays de l’espace COMIFAC.

Actuellement, nous devons penser l’enseignement autrement, c’est-à-dire orienter la connaissance de nos ressources naturelles vers la rentabilité économique. La Comité Economique d’Afrique Centrale parle actuellement de l’économie verte. Il faut penser autrement l’enseignement en mettant en place des modules d’enseignement orientés vers la valorisation économique de la géodiversité tout en la sauvegardant. C’est dans ce chantier que nous voulons orienter notre mandat à la tête de la coordination régionale.

Focus Media Afrique  : Pour ceux qui ne connaissent pas le nouveau coordonnateur régional du RIFFEAC. Pouvez-vous en quelques mots nous parler de vous ?

FELIX KOUBOUANA  : Je suis professeur KOUBOUANA Félix, j’ai été Directeur-Adjoint de l’Ecole Nationale Supérieure d’Agronomie et de Foresterie (ENSAF) de l’Université Marien Ngouabi du Congo, Brazzaville. J’ai été pendant plus de huit ans, point focal du RIFFEAC à l’ENSAF ? Je suis Ecologue-Environnementaliste de formation.

Propos recueillis par Thierry EDJEGUE

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.