Exploitation des fèves de Cacao : Le coup de massue du gouvernement.

Le projet de loi de finances 2023 prévoit l’augmentation de 10% de la taxe sur les exploitations des fèves de cacao.

Exploitation des fèves de Cacao

Depuis l’adoption de la loi des finances 2023, chaque jour qui se lève s’accompagne de révélations et autres curiosités. Après les timbres, la vignette automobile et autres, nous sommes au Cacao. Le gouvernement du renouveau est à couteaux tirés avec les agriculteurs. La colère est telle que la presse nationale en parle. Le messager tire « Les cacaoculteurs sont bord de l’asphyxie «  Mutations parle de  » La taxe qui fâche » et la nouvelle expression titre « La taxe qui appauvrit les agriculteurs » Le vers semble être dans le fruit. Les explications du ministère du commerce n’y font rien. C’est le branle-bas dans les plantations.

La nouvelle hausse du prix des fèves de cacao à 1250frs le kilogramme en vigueur depuis le 07 novembre 2022 dans les bassins de production apparaît comme du saupoudrage. Les producteurs de cacao vont très vite déchanter après cette saison. Eux qui travaillent d’arrache-pied pour résorber le déficit estimé à 174000 tonnes par Luc Magloire Atangana le 18 Aout 2022 , jour de lancement de la saison cacaoyère .Coup de tonnerre une nouvelle taxe entre en vigueur dés l’année prochaine.

Cinquième producteur mondial de cacao, avec environ 200000 tonnes de production de fèves le Cameroun veut développer sa chaîne de valeur. Cela pourrait passer par l’introduction de cette taxe à l’exportation sur les fèves de cacao au bénéfice des unités de broyage et de transformation. Quoique l’initiative soit bonne du point de vue des spécialistes mais, la pilule est difficile à avaler .

T.E

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.