Hygiène et salubrité : Châtiment et punition pour les récalcitrants

Luc Messi promet l’enfers aux yaoundeens qui s’amusent avec l’hygiène et la salubrité.

Hygiène et salubrité

La séance de travail de travail du 20 Avril 2022 au cercle municipal portait essentiellement sur le passage de la carotte au bâton. Le super Maire Luc Messi Atangana a réuni du beau monde pour faire passer son message. Parmi les invités du cercle municipal, les plus visibles étaient les responsables des forces de l’ordre, les chefs traditionnels et les chefs de quartier.

L’impératif d’une salubrité à Ongola

Capitale politique du Cameroun, Yaoundé pourri au fil des jours. Des tas immondices jongent les rues de cette métropole aux sept collines. Pour Luc Messi Atangana, la propreté est un impératif: « une exigence permanente qui appelle à une culture précise: la culture de la salubrité ». Le défi de la propreté devenu plus difficile à relever ces derniers temps à cause des difficultés que rencontre Hysacam, imposant un renouvellement de l’engagement des populations et une implication des forces de l’ordre.

Le temps de la répression

Après deux années de sensibilisation, le moment est venu pour la répression.
Jeter les ordures n’importe où est assurément faire preuve de déviance. La Communauté urbaine de Yaoundé prévoit à présent de passer à la vitesse supérieure avec les contrevenants à la bonne propreté de la capitale. À la question de savoir quel sort sera réservé à ceux qui salissent la voie publique, Luc Messi Atangana est sans équivoque: « Ceux qui seront pris en flagrant délit seront pénalisés. Il devront payer une amende conséquente tout comme ceux qui déposent leurs ordures hors des bacs prévus à cet effet », prévient – il. L’on apprendra également du super Maire de Yaoundé que les populations sont appelées à s’auto sensibiliser sur les sujets de la salubrité. « Si vous voyez quelqu’un jeter des ordures par terre ou sur la voie publique, sensibilisez vous même cette personne, comme ça se passe ailleurs », a – t – il conclut.

Le coup de main de la communauté urbaine.


L’occasion faisant le larron, la communauté urbaine a offert quelques présents. Luc Messi a fait don de tricycle, bons de carburant et de boite à outils aux sept associations traditionnelles issues des arrondissements du Mfoundi. Un geste qui les engage a prendre une part active dans la sensibilisation classique de leur population sur les questions d’hygiène et de salubrité.

Thierry EDJEGUE

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.