Société : Le Bureau national de l’état civil poursuit la numérisation de son système dans le Mfoundi

Société : Le Bureau national de l’état civil poursuit la numérisation de son système dans le Mfoundi

Le Directeur Général du Bureau national de l’état civil (BUNEC,). Alexandre Marie a procédé les 18 et 19 Juillet 2022 à la Visite de rétrocession des équipements de numérisation et d’indexation des archives d’état civil du département siège des institutions.

La phase pilote de numérisation et d’indexation des archives de l’état civil du Cameroun a démarré le 1er décembre 2021.De manière pratique, au cours des six premiers mois de l’année 2022 , prés de 8 équipes se sont déployées à travers tout le département pour numériser au moins 1 million sur les 2,5 millions d’anciens et nouveaux actes de naissance délivrés depuis 1920 à ce jour et recensés dans le Mfoundi. L’objectif est de sécuriser la citoyenneté camerounaise en ce temps de crises multiples. Pour le chef Union européenne, partenaire du gouvernement dans cette opération, le moment était venu de passer a la digitalisation des informations qui définissent l’identité du camerounais « C’est une initiative indispensable au vu du contexte de décentralisation en cours. Ces données ne permettront pas seulement une sécurisation des actes d’état civil, mais serviront aussi pour les opérations électorales », Précisons que Celle-ci est née de la volonté des pouvoirs publics de remédier à la faiblesse de l’enregistrement des naissances. D’après une enquête réalisée en 2014 par l’Institut national de la statistique (INS), le taux d’enregistrement des enfants de moins de 5 ans était de 66 % en 2014 contre 70 % en 2006.Pour sa part, le Bunec note que le taux d’enregistrement des mariages est inconnu, tandis que moins de 10 % des décès sont enregistrés. Cette situation s’explique notamment par l’éloignement des centres, mais surtout par la faible connaissance des procédures.

Une idée sur la tournée rétrocession du DG du BUNEC

Alexandre Marie Yomo poursuis sereinement son programme de numérisation de l’institution dont il a la charge. Le programme de travail de la première journée s’est articule autour de trois sites notamment :

  • la communauté urbaine de Yaoundé ;
  • la mairie de Yaoundé 2ème ;
  • la mairie de Yaoundé 5ème.
    L’activité s’est poursuivie le mardi 19 juillet 2022, dans les quatre mairies d’arrondissements restantes. « Le BUNEC se félicite de passer la main aux communes quant à l’implémentation de ce projet financé par l’Union Européenne. » Peut-on lire dans le post facebook de Simon TONGA le responsable de la cellule de la communication de cette institution

Thierry EDJEGUE

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.