Liban : Plus de 100 morts dans la double explosion au port de Beyrouth

Liban : Plus de 100 morts dans la double explosion au port de Beyrouth

Le Conseil supérieur libanais de défense a recommandé que Beyrouth soit déclarée ville sinistrée après une double explosion massive dans son port mardi 4 août, que l’état d’urgence soit déclaré pour deux semaines dans la capitale et que l’armée soit chargée d’y assurer la sécurité.

Une explosion d’une puissance considérable a dévasté le port de Beyrouth et une partie de la ville, tuant plus de 100 personnes selon la Croix-Rouge libanaise et blessant plus de 4 000 autres. Les autorités ont fait savoir qu’elles s’attendaient à ce que le bilan s’alourdisse encore, alors que les équipes de secours continuaient de fouiller les décombres.

Le Premier ministre Hassan Diab a décrété mercredi jour de deuil national et a promis que les responsables devraient « rendre des comptes ». Le gouvernement pointe du doigt une cargaison de nitrate d’ammonium stockée « sans mesures de précaution » sur le port.

La France va envoyer un détachement de la sécurité civile et « plusieurs tonnes de matériel sanitaire », a annoncé le président Emmanuel Macron sur Twitter.

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune, a également adressé un message de condoléances et de compassion au président libanais, Michel Aoun, suite aux explosions qui ont secoué mardi le port de Beyrouth.

« C’est avec une profonde tristesse et affliction que j’ai appris la nouvelle des explosions survenues mardi au port de Beyrouth ayant fait plusieurs morts et blessés et des dégâts matériels. En cette douloureuse circonstance, je tiens en mon nom personnel et au nom de l’Algérie, peuple et Gouvernement, à vous exprimer et à travers vous au peuple libanais frère et aux familles des victimes nos sincères condoléances et toute notre compassion et solidarité », a-t-il écrit dans un communiqué.

Le président iranien a proposé mercredi d’envoyer une aide médicale au Liban au lendemain de l’explosion dans le port de Beyrouth qui a fait plus de 100 morts et près de 4 000 blessés.

« L’Iran annonce qu’il est prêt à envoyer une aide médicale au Liban et propose également des soins pour les blessés et toute autre assistance médicale nécessaire », a déclaré Hassan Rouhani, selon la télévision publique.

« Nous espérons que les circonstances de cet incident seront déterminées dès que possible et que la paix reviendra à Beyrouth », a-t-il ajouté. L’Iran soutient le Hezbollah, à la fois parti politique et puissant groupe armé chiite incontournable sur la scène libanaise.

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.