politique: Henri Eyebe Ayissi en posture de griot

Le ministre des domaines du cadastre et des affaires foncières (Mindcaf) , appelle au consensus autour de la candidature de Paul Biya en 2025.

La rentrée politique du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais ( Rdpc ) est tout aussi mouvementée , que la période du renouvellement des organes de base de ce parti . L’on n’est pas au bout des surprises, au vu des événements observés . À feu et à sang ce sont déroulées les opérations de renouvellement des organes de base sur le triangle national . Seulement, la régénérescence voudrait qu’une nouvelle dynamique , soit impulsée avec la jeunesse.

Si non comment comprendre cette attitude d’Henri Eyebe Ayissi , qui aura peut-être eu la maladresse de convoquer la candidature , du candidat naturel du Rdpc à la magistrature suprême.

Dissonance des voix.

Prenant la parole au nom du département de La Lekie dans la région du centre , Eyebe Ayissi ,se met à dos une grande partie des fils et filles de cette localité. Il n’est donc pas question d’ adosser son goût pour le pouvoir, sur le dos de ses concitoyens qui ne demandent que l’amélioration de leurs conditions de vie. Sur la scène ,l’on peut visiblement se rendre compte du fait que , l’élite intellectuelle de la Lekie ne se reconnaît pas dans cet appel dit de ce département. «  Je ne me reconnais pas , dans cet appel à candidature du président Biya pour 2025 « , peut-on lire de Fridolin Nke sur son compte Facebook . Le philosophe et enseignant de l’Université de Yaoundé 1 , ressortissant de la Lekie , s’insurge d’ailleurs contre cette façon de faire.

D’après une certaine opinion , cette attitude griotte, est un frein au développement , purement et simplement. S’il faut reconnaître avec le professeur Ebenezer Njoh Mouelle que :  » Le sous-développement n’est pas que le cri du ventre, mais des mentalités «  , l’urgence se présente de demander aux Mindcaf, de revoir celle qui consiste à des appels à candidature fantaisiste .

Aveu d’incompétence .

La sagesse très souvent reconnue au président Paul Biya , semble ne pas être la chose la mieux partagée par certains chantres du renouveau. Le 6 novembre 2021, cela fera exactement 39 ans que l’homme Lion préside aux destinées de la République du Cameroun. À date , le président Biya , porte 88 ans d’âge sur les épaules et en 2025 il en aura exactement 92 ans. Briguer un autre septennat, revient à dire que 99 ans devront le trouver , sur le fauteuil présidentiel . Ainsi fait , le calcul révèle qu’il n’ira donc jamais se reposer . Alors ,la science et le bon sens, n’auront pas raison sur les faits politiques au Cameroun. Bien qu’étant issu d’ une famille à la longévité établie, le président Biya pourrait encore vivre longtemps , mais au repos mérité après autant d’années d’exercice.

Appeler le président Biya à se représenter en 2025 , est un aveu d’incompétence pour les caciques de ce régime. Cela revient simplement à dire qu’en 38 ans auprès de l’homme, personne n’aura pris la main en matière de gestion de la cité . Comment comprendre qu’avec autant d’intelligences au sein du Rdpc, personne ne se croit capable de pouvoir diriger le Cameroun?

Sur ce coup , l’on pourrait s’accorder avec le docteur Fridolin Nke , qui a interrogé les capacités du Mindcaf .  » Eyebe Ayissi , dont tu es incapable d’être président de la république toi même ? «  , a-t-il interrogé . Même si la réponse est évidente à travers l’appel porté par Eyebe Ayissi , à Monatelé le dimanche 31 octobre 2021, Fridolin ne le lâche pas et va lui rappeler :  » Retiens donc aujourd’hui que tu n’es pas la Lekié , et nous n’accepterons plus de Biya en 2025  » . Toutefois ,il convient de rappeler que , ce sont ces appels auxquels le président à toujours répondu, pour être porté à la tête de l’État.

Donald Armel OMOLOBINA

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.