Santé : Combattre le sida demeure une priorité

Santé : Combattre le sida demeure une priorité

Le Comité national de lutte contre le sida ( CNLS) a reçu de nouvelles directives.

l’opportunité de la tenue de la première réunion statuaire du CNLS donne l’occasion d’examiner ce projet. Créé en 1998, sa mission essentielle est d’offrir un cadre national d’interventions, d’élargir la réponse nationale à l’épidémie et de coordonner la mise en oeuvre des activités de lutte contre le sida.

Le nouveau cap adopté

Le Plan Stratégique National adopté le 01 Septembre 2021 avec les différentes stratégies et interventions à mettre en œuvre, d’ici 2023 prévoit de : réduire de 60 % les nouvelles infections de 70 % la mortalité liée au VIH, améliorer de 50 % la qualité de vie des personnes infectées et/ou affectées par le VIH et augmenter de 50 % la qualité de la réponse nationale. Une démarche qui réjouit Alain Fousin ,  » L’avenir semble prometteur pour nous avec ce nouveau plan »

Recommandations du ministre de la santé publique

Le Ministre de la Santé Publique, président du Comité national de lutte contre le sida ( CNLS) a fixé de nouvelles orientations dans le cadre des interventions prioritaires à mener sur le terrain de la riposte. Il s’agit entre autres :

• Du renforcement de la coordination (entre les équipes du CNLS et les Directions techniques du Minsanté );

• De l’augmentation de la couverture en antirétroviraux chez les enfants, les jeunes et les adolescents;

• la promotion de l’Auto dépistage comme stratégie complémentaire visant à accroître les connaissances sérologiques du VIH;

la retention aux soins et au traitement des personnes vivant avec le VIH en contexte de COVID-19;

•la réduction de l’incidence de l’infection à VIH chez la jeune fille dont l’âge est compris entre 15 et 24 ans .

Thierry EDJEGUE

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.