Santé : La face cachée de la journée mondiale du moustique

Santé : La face cachée de la journée mondiale du moustique

Célébrée chaque 20 Août dans le monde, elle donne l’occasion de s’intéresser aux principales maladies découlant de sa piqure .

Le docteur Ronald ROSS est celui qui a fait la découverte en 1867. Il a isolé le responsable de la transmission de la malaria. Le continent africain est le plus touché. Au Cameroun cette maladie est endémique. Selon l’organisation mondiale de la santé, on dénombre 11 millions de cas par an . Ce qui a poussé le gouvernement à en faire une priorité dans sa stratégie nationale pour le secteur de la santé (2016-2027).

Devant la représentation nationale pendant la session du mois de Juin 2021, le ministre de la santé publique réitérait la volonté de l’Etat d’inclure la lutte contre cette pathologie dans l’assiette de la couverture santé universelle. Les femmes enceintes et les enfants sont plus exposés .

Selon le Docteur OLAMA Guy responsable d’une formation sanitaire privée, : « Sur dix consultations, sept concernent le paludisme. C’est la saison, il est impératif de dormir sous une moustiquaire ».

En 2020, on a enregistré près de 11000 décès de suite de cette maladie.

Un bref aperçu des autres maladies transmis par un moustique

L’évolution des recherches ont révélé que cet insecte est aussi vecteur des pathologies suivantes : La dengue, infection bénigne asymptomatique. Le zika qui provoque des complications microcéphalies. La fièvre jaune dont la forme grave entraine les vomissements hémorragiques , jaunisse et trouble rénaux. Le chikungunya réputé pour ses douleurs articulaires et des maux de tête et la fièvre du Nil occidental.

Les experts recommandent aux Etats de se préoccuper du paludisme et
la fièvre jaune, car ce sont les maladies les plus mortelles transmises par le moustique.

Interrogé par la presse Britannique , le chercheur Georges T déclare: ’’Ne vous laisser pas séduire par la pandémie à covid-19, protéger vous contre des moustiques car ils tuent lentement mais sûrement et leur taux de mortalité est très élevés ‘’.

Thierry EDJEGUE

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.