Société : Les modèles de financements agricoles et ruraux pour propulser le développement

Ils ont fait l’objet d’une étude minutieuse du 18 au 21Octobre 2022 au palais des congres de Yaoundé.

 financements agricoles

Le président Paul BIYA a encouragé les camerounais en général, la jeunesse en particulier à se lancer dans l’agriculture. Selon lui la terre ne trompe pas. Son gouvernement et lui-même ont initié une série d’activités et programmes sur la question. Le forum régional sur la finance rurale et agricole en Afrique centrale et de l’ouest arrive donc à point nommé. Il mettra définitivement fin a la cacophonie observée dans ce secteur. Chevauchement de programmes gouvernementaux et partenaires privés au sein des localités, chacun voulant avoir la plus grande part du marché. À cela s’ajoute l’arnaque dont sont victimes les entrepreneurs agro-pastoraux ruraux par des créanciers du marché financier noir avec des taux d’intérêt exorbitants. Que dire des conditions d’accès aux prêts bancaires qui sont tout simplement non adaptées.

État des lieux de la finance agricole et rurale en Afrique Centrale

Le secteur agricole, halieutique et agroalimentaire représente entre 20 et 50%du produit intérieur brut et est un moyen de subsistance pour 60 à 80% de la population. Des chiffres et tendances possibles grâce aux efforts des différents gouvernements et leurs partenaires techniques et financiers. Les programmes et projets subventionnés par les États avec le soutien de la Banque africaine de développement, ma banque mondiale, GIZ , PNUD entre autres ont permis de financer de nombreux jeunes et femmes en Afrique Centrale et de L’Ouest et ainsi de relever l’économie . Il devient impératif de soutenir ce secteur.  » L’Afrique et surtout l’Afrique subsaharienne est en besoin de financement agricole. Et malgré tout son potentiel, elle n’attire pas beaucoup de fonds à cause des risques perçus qui sont réels ou pas  » , a fait savoir Emime Ndihokubwayo, la directrice du bureau sous-régional du FIDA durant les travaux de Yaoundé. Une doléance voir une recommandation qui n’est pas tombé dans les oreilles de sourds.

Les attentes du public à l’issue du forum

Prés de 400 Experts financiers, agro-pastoraux et d’autres domaines concernés ont croisés le verbe à Yaoundé. Les travaux en Ateliers ont permis d’évaluer l’existant, ressortir les défis et envisager des Perspectives. Cela passe par une amélioration des politiques en matière de financement agricole. Une véritable synergie entre secteur public et privé est nécessaire pour créer un dialogue permanent afin finir de poser les fonds d’origine multiple sur la table.

T.E

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.