Aigle Royal du Moungo : L'imposture accouche d'une Assemblée Générale fictive

Aigle Royal du Moungo : L'imposture accouche  d'une Assemblée Générale fictive

Plus rien ne va au sein de l’Aigle Royal du Moungo. Le club vient d’enchaîner avec une troisième défaite d’affiliée et paye actuellement le prix d’un managment chaotique. Un groupe ayant décidé de se maintenir à la tête du Club en violation des textes qui régissent le fonctionnement de l’ARM.

Un hold up que l’équipe conduite par Adolphe Nseke a tenté de justifier en avançant des arguments aussi farfelus les uns que les autres. Le plus récent et non moins anecdotique à été présenté à la Chambre Nationale des Litiges de la FECAFOOT le 18 mai dernier.

Les putschistes du 14 avril disent tirer leur légitimité d’une Assemblée Générale qui aurait eu lieu le jour de la fête des amoureux sans pouvoir présenter une seule photo de cette rencontre. Aucune image, aucun compte rendu vidéo pourtant ce bureau fictif compte à son sein plusieurs preneurs d’images qui à la morsure d’un insecte n’hésitent pas à filmer et revendiquent être des archivistes. Plus grave, aucune preuve d’une déclaration de manifestation publique. Rien ne renseigne sur la tenue de cette rencontre auprès des services du sous-préfet de l’arrondissement Nkongsamba 2ème à qui ont veut coller la honte en faisant croire que le sous-préfet a supervisé deux AG d’un même club en moins de deux mois.

Nous sommes même en mesure de vous dire que certains membres dont la participation physique est mentionnée n’étaient même pas dans la ville de Nkongsamba le lundi 14 février. Selon nos indiscrétions, l’un d’entre eux profitait du bon temps avec sa dulcinée ce jour dans la Capitale économique Douala. Nos enquêtes auprès de l’hôtel en question nous renseignent également que les seuls espaces occupés ce jour étaient les chambres et non la salle de conférence. Il faut donc arriver à la conclusion que ces travaux se sont déroulés dans une chambre d’hôtel…

En attendant la décision du 28 mai prochain, l’ARM continue de vivre des heures sombres de son histoire. Espérons qu’une victoire du club ce jeudi à Bonamoussadi viennent sauver les meubles.

Kevin FOTSO

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.