Assemblée Nationale : FAME NDONGO répond à MESSANGA  NYAMDING

Devant la représentation nationale, le ministre d’Etat, ministre  de l’Enseignement Supérieur a fait un certain nombre de précisions sans toutefois commenter cette affaire pendante devant les juridictions.

Assemblée Nationale : FAME NDONGO répond à MESSANGA  NYAMDING

La seconde séquence des questions orales tenue le samedi, 27 Novembre 2021 à l’hémicycle du palais des congres a vu le passage de Jacques FAME NDONGO. Répondant à la dernière préoccupation de KOUPIT ADAMOU de l’UDC  relative à la gestion de carrières, promotions et sanctions disciplinaires du personnel, le patron répondra qu’il s’appuie sur les textes en vigueur au Cameroun. S’agissant du commentaire du député sur l’affaire d’un enseignant ayant eu gain de cause sur une affectation qu’il a trouvée disciplinaire,  le patron du Minesup dira qu’il ne commente pas les affaires pendantes devant la justice. L’homme d’Etat fera néanmoins la précision suivante « Quand on est recruté comme enseignant dans les universités d’Etat on est Docteur ou Professeur de toutes les universités et non d’une université particulière ».

Un mot sur le dernier passage de FAME NDONGO au parlement

24h après la séance des questions orales à l’Assemblée Nationale, le ministre d’Etat, ministre de l’Enseignement Supérieur et tout son état-major se sont retrouvés devant la commission des finances et du budget.  Jacques FAME NDONGO a défendu son budget qui s’élève à 63.9 milliards de francs CFA pour le compte de l’année 2022. L’un des axes majeurs est le parachèvement du projet E-National Higher Education Network initié par le chef de l’Etat. Il s’agit d’un élément d’un ensemble constitué de 9 centres de développement  du numérique universitaire, auxquels il convient d’ajouter le centre national de supervision du réseau interuniversitaire.

Thierry EDJEGUE

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.