Cameroun : Avenir très prometteur d'une catégorie sociale éconduite et marginalisée

Cameroun : Avenir très prometteur d'une catégorie sociale éconduite et marginalisée

Il s’agit des malvoyants et autres personnes ayant des difficultés énormes pour décrypter à l’aide du sens de la vue certains documents .

Examiné par le commission des affaires étrangères,le projet de loi n° 1091/ PLJ/AN autorisant le président de la république à ratifier le traité de Marrakech, visant à faciliter l’accès des aveugles, déficients visuels et personnes ayant d’autres difficultés de lecture des textes imprimés aux oeuvres publiées a été adopté en séance plénière le 30 Mars 2021. Défendu à l’Assemblée Nationale par le ministre des affaires sociales, assisté du Ministre Délégué auprès du Ministre des Relations Extérieures chargé de la Coopération avec le Commonwealth. Véritable cadeau de pâque, ce texte va permettre au pays de Coco Bertin de contourner la loi n°2000/011 du 19 Décembre 2000 relative aux droits sur la reproduction des livres en braille ou en gros caractère.

Brève présentation de la situation actuelle dans ce groupe social .

Les études menées au Cameroun par le programme national de lutte contre la cécité révèle qu’il existe environ 600000 personnes déficientes visuelles. Issue des milieux précaires, leur scolarisation est défavorisée . Car le manque d’infrastructures adaptées à leurs conditions et le coût élevé des exigences de leurs formations sont les principaux facteurs.

Selon l’Union mondiale des Aveugles (UMA), sur un millions d’ouvrages qui paraissent chaque année dans le monde, moins de 05% sont publiés dans des formats accessibles aux aveugles et autres déficients visuels. Ce qui a un impact significatif sur le droit de ses personnes à l’éducation et à la culture artistique et littéraire. A cela s’ajoute de nombreux obstacles pour tous les aspects liés au livre et autre textes imprimés notamment, la question de partage d’ouvrages adapté entre pays utilisant la même langue dû aux droits d’auteurs.

La métamorphose du traité de Marrakech sur la population cible.

Adopté le 27 Juin 2013 par les États membres de l’organisation de la propriété intellectuelle. Son but est de mettre un terme à  » la pénurie mondiale de livre » pour la population concernée. Devant les députés, Pauline Irène NGUENE soutient que la ratification par l’État du Cameroun lui offre :

√ Des nouvelles perspectives en matière d’éducation et de formation professionnelle à travers la possibilité offerte aux bénéficiaires d’utiliser du matériel pédagogique en formats accessibles.

√ D’égal accès à l’information appropriée.

√ D’immenses opportunités d’enrichissement culturels et de valorisation de leurs talents et potentiels artistiques.

Fini la manipulation, la clochardisation et la victimisation de ces personnes vivant avec un handicap visuel. Une fois promulguée les défenseurs des droits de l’homme ,la société civile et les associations et autres regroupements d’aveugles doivent s’approprier cette loi pour une meilleur application.

Thierry EDJEGUE

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.