Cameroun : Les failles obscures qui menacent le monument de la mère de l'humanité

Cameroun :  Les failles obscures qui menacent le monument de la mère de l'humanité

Le joyau architectural peine à sortir de terre depuis son attribution au pays de Manu Dibango.

L’édifice devrait être inauguré en 2020. Un an plus tard on est encore dans la phase de présentation et explications du projet aux autorités. C’est ce qui justifie l’audience accordée au mois de Mai 2021 à l’équipe d’ARK Jammers.  Le journaliste Prince EYEBE EYBE salut cette rencontre avec le Minac.  » C’est la suite d’un travail que son prédécesseur a entamé, car il s’agit d’un accord entre la nation camerounaise et un partenaire culturel externe. » https://www.focusmediaafrique.com/cameroun-mother-of-humanity-sapprete-a-voir-jour/

Les obstacles qui se dressent sur le chemin du projet

04 ans après le choix du Cameroun au détriment du Nigeria, Maroc, Ghana et Tanzanie, le plus haut monument du monde est malheureusement visible sur la maquette. Des descentes sur le site de construction du monument révèle des frustrations des populations autochtones. Prince EYEBE EYEBE ajoute que les natifs de Kribi ne sont pas contents parce qu’ils ont été mis de côté pour sa matérialisation. Premier bénéficiaire de cet ouvrage, les kribiens semblent bouder. A cela s’ajoutent les lenteurs administratives qui fragilisent les élans des promoteurs.

Afrique en miniature, le Cameroun est un paradis culturel. Malgré l’absence d’une véritable politique culturelle, les artistes et autres acteurs culturels exercent. Parmi les écueils au building motherland, l’acteur de la société civile Ange Raoul GUETOUM pointe un doigt accusateur sur la corruption ambiante :  » Nous sommes dans un pays où les gens torpillent les projets pour leurs intérêts personnels égoïstes. Soutenu par les États-Unis, où les notions de droits humains, liberté, démocratie et droits au choix de sa sexualité, les sponsors ne peuvent pas facilement investir dans un pays où leurs principes sont absents. »  Déclare-t-il.

Kribi devient progressivement une île paradisiaque.

Située dans la région du Sud, département de L’océan la ville de Kribi se métamorphose au jour le jour. Cité balnéaire, elle accueille des touristes et autres visiteurs à la recherche des sensations fortes. Son relief et son charme culinaire y sont pour quelque chose.

La venue du port en eau profonde de Kribi (PAK) a boosté l’économie de la région. Cette infrastructure a ouvert la voie à d’autres qui s’installent pour le bonheur des riverains. Le monument de la mère de l’humanité là-bas va moderniser d’avantage la ville selon Prince EYEBE EYEBE, qui poursuit en disant qu’il faut mettre l’accent sur le service après-vente. Celui- ci passe par une réinvention et une réappropriation de notre culture. Pour Ange Raoul, avec cet immeuble c’est le monde qui s’ouvre à nous et pour profiter au maximum, les autorités doivent investir sur les arts et la culture pour faire de cet endroit la plaque tournante de l’art africain.

Thierry  EDJEGUE

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.