Coopération bilatérale : Nouvelles pages entre le Cameroun et l’Allemagne

Coopération bilatérale : Nouvelles pages entre le Cameroun et l’Allemagne

Ceci au cours des consultations intergouvernementales entamées ce 09 juin 2021 dans la capitale politique camerounaise entre les deux partenaires.

Gouvernance, décentralisation, développement local, environnement et gestion durable des ressources naturelles sont de façon non exhaustive les secteurs d’activités qui sont abordées par les deux partenaires. Le Cameroun représenté par Alamine Ousmane Mey, le ministre camerounais de l’Economie de la Planification et de l’Aménagement Territoire a tenu à saluer le cadre de coopération qui lie les deux pays, ceci devant le principal hôte du jour, Simon Koppers, le chef de Division Afrique Centrale du Ministère Fédéral Allemand de la Coopération Economique et du Développement.

« Rappelons que le 17 décembre trois Accords avec votre gouvernement. Deux accords de coopération financière et un de coopération technique. N’est-ce pas là la traduction de la vitalité de nos liens de coopération ? Je vous prie de bien vouloir trouver les mots justes et les plus appropriés pour exprimer aux hautes autorités de votre pays, la gratitude du Président de la République, son excellence Paul Biya, de son gouvernement et du peuple camerounais, pour vos appuis constants aux efforts du développement du Cameroun. »

Une dynamique exprimée dans le propos liminaire du chef de département du MINEPAT, matérialisée sur le terrain à travers de nombreuses initiatives à l’instar du pôle prioritaire de « gestion Durable des Ressources Naturelles ». Un programme à l’origine d’une baisse conséquente du taux de déforestation et une valorisation des produits forestiers grâce au processus de certification et l’utilisation accrue des produits forestiers non ligneux. Projet ayant une portée positive sur les recettes fiscales et partant sur le Trésor public du Cameroun.

Dans le secteur de la santé, les conditions d’accès aux services sanitaires de reproduction apparaissent comme un pan d’intervention du pays d’Angela Merkel au Cameroun avec un fort impact sur la réduction de la mortalité maternelle et infantile. « Pour que le Cameroun puisse déployer totalement son grand potentiel de développement, affirme Corinna Fricke, le gouvernement allemand pense qu’il est indispensable que toutes les populations camerounaises, ensemble s’engagent pour l’émergence. Pour y arriver, une solution pacifique au conflit dans les régions NOSO à travers un dialogue politique inclusif. » Des indications de l’Ambassadeur de l’Allemagne au Cameroun qui est revenue lors de cette rencontre de Yaoundé, sur des problématiques actuelles en précisant que : « Le gouvernement Allemand est convaincu que la solution au conflit ne peut que venir du Cameroun lui-même et tient à ne pas s’ingérer dans les affaires internes du Cameroun. »

Des orientations assez claires qui permettent de planter le décor pour la suite de cette concertation entre les deux parties. Des consultations qui devront se poursuivre au lendemain de cette cérémonie d’ouverture, par des réunions techniques réunissant conjointement les experts des délégations camerounaises et allemandes dans l’optique de mieux tabler sur environ 330 millions d’Euros soit 216 milliards de FCFA en valeur absolue destinés à soutenir le développement inclusif. 

Brice Ngolzok

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.