Facultés de médecine : Cri de détresse des étudiants

C’est devant le Ministre de la santé Publique que les futurs professionnels se sont déchargés.

Facultés de médecine

Ils ont été reçus le mercredi 21 décembre 2022, par le patron de la santé au Cameroun. Ces derniers sont venus décliner leurs revendications relatives aux examens de passage en classe supérieure et à l’examen de certification, sessions 2022.

Plusieurs griefs ont été portés à la connaissance de Manaouda Malachie. Entre autres, l’instabilité des matricules, les notes de l’école qui sont différentes de celles envoyées par le ministère. Plus encore, certains étudiants se basant sur leur performances séquentielles estiment qu’ils ne méritent pas d’ échec. Tous demandent une réévaluation de leurs copies en fonction du code barre. A côté de cette catégorie, nous avons ceux qui évoquent des irrégularités liées à leurs établissements.

Après avoir écouté les différentes interventions de ces jeunes ainsi que celle du Directeur des ressources humaines, EYENGA NDJOMO Elysée A. qui est revenu sur les conditions de passage en classe supérieure, le ministère de la santé publique n’a pas pour objectif de faire échouer les étudiants, mais de s’assurer de la qualité des produits qui sortent des écoles parce que la santé est un domaine sensible. Aussi, a-t-il décidé que des missions seront déployées auprès des écoles de formation pour évaluer le système d’enseignement et aussi la méthode d’enregistrement des notes. Par ailleurs des sessions de rattrapage non payantes pour les apprenants seront organisées.

Elles démarrent au mois de février et de mars 2023. Ne sont concernés que ceux des étudiants ayant une ou deux matières à valider. A bon entendeur !?

Thierry EDJEGEUE

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.