John Fru Ndi : "Nous avons envoyé Nintcheu à l'extrême nord pour organiser le parti, il a préféré partir se balader en Angleterre"

Le chairman n’est pas passé par 4 chemins pour remettre à leurs places certains hauts cadres du SDF qui depuis quelques temps contestent les décisions du parti. Parmi eux, l’honorable Nintcheu qui depuis plusieurs mois est en guerre contre l’honorable Joshua Osih, a reçu de vraies balles de son leader.

John Fru Ndi

Il a d’abord rappelé les circonstances qui ont conduit à la réorganisation du parti, qui a déplu plus d’un. « Le SDF est prêt pour les prochaines échéances électorales. En plus dans le parti, certains membres sont décédés, d’autres ont démissionnés. Il était donc important qu’on réorganise le parti ».

S’agissant des hauts cadres du parti qui sont mécontents de cette décision de suspendre certains régionaux, le chairman a montré toute sa colère « il y a des gens qui me critiquent pourtant, ils ne sont pas capables de gagner les élections dans leurs localités. Certains sont sénateurs juste parce que le RDPC n’a pas pris part aux élections dans leurs circonscriptions, et ce sont eux qui viennent me parler. »

L’honorable Nintcheu qui fait parti des pionniers de ce mouvement de contestation au sein du SDF, a été violemment rappelé à l’ordre par John Fru Ndi. « Pour la cas de Nintcheu, le chien aboie, la caravane passe. Nous l’avons envoyé à l’extrême nord pour réorganiser le parti, il a préféré partir se balader en Angleterre. ».

Un point de presse très tendu, qui a fait office d’un rappel à l’ordre des militants qui s’érigent contre les décisions du NEC. Le chairman a démontré à ces derniers qu’il reste et demeure le capitaine du bateau SDF, même s’il promet de se retirer à l’issue de la prochaine assemblée générale.

Gilles Noubissie

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.