Maurice KAMTO : " Elecam ment aux camerounais "

Maurice KAMTO : " Elecam ment aux camerounais "

Le président national du MRC défend que cette organe en charge de l’organisation des élections au Cameroun multiplie les manœuvres pour  » fausser le chiffre réel du nombre d’électeurs dans le pays « .

Dans son message de fin d’année, le Professeur Maurice KAMTO s’est exprimé au sujet de la gestion par Elecam des inscriptions sur les listes électorales. Pour lui, cette structure qui de  » part sa composition ressemble à une sous section du parti au pouvoir fait de l’obstruction contre les nouveaux inscrits jugés suspects « . Il poursuit en soulignant que :  » dans une interview donné au journal gouvernemental Cameroun Tribune le 16 janvier 2013 par le tout premier Directeur général d’Elecam, on apprenait que le nombre d’électeurs Camerounais consolidé en 2012 était de 7.008.704. Qu’au 12 janvier 2013, 2.811.921 nouveaux électeurs venaient d’être inscrits. Que sur la base des moyens humains, matériels et financiers colossaux déjà disponibles à cette date là, une projection de 350.000 électeurs inscrits par semaine était arrêtée. Au 31 août 2017, à la surprise générale, le même Elecam révélait que le Cameroun comptait seulement 6.500.000 électeurs inscrits. Ce nouveau chiffre établissait une régression. Lors de l’élection présidentielle d’octobre 2018, Elecam 6.667.754 électeurs inscrits sur une population de près de 25 millions et demi d’habitants selon les données de la banque mondiale ».

Pour Maurice Kamto, les chiffres présentés par Elecam sont ridicules au vu des statistiques.  » Entre 2017 et 2018, l’année du scrutin présidentiel du 7 octobre, pour lequel les partis politiques en particulier ceux de l’opposition s’étaient mobilisés pour inscrire massivement les populations sur les listes électorales, Elecam déclarait avoir enrôlé 167.754 nouveaux inscrits. Sur cette base, de janvier à août, soit pendant 8 mois, il y’aurait eu en moyenne 20.969 inscrits par mois, soit 5.242 inscrits par semaine et en considérant 6 jours d’ouverture aux inscriptions publiques sur 7, seulement 873 électeurs inscrits par jour dans l’ensemble du pays. Soit une moyenne de 2,45 inscrits par jour rapportée aux 360 communes que compte le pays. Cette moyenne est simplement, ridicule, inexacte et inacceptable. Elle est la preuve manifeste qu’Elecam fausse le jeu électoral avant même le jour des élections.  » déclare le deuxième à l’élection présidentielle d’octobre 2018.

Maurice KAMTO qui a déjà annoncé la participation de son parti aux élections législatives, municipales et à l’élection présidentielle, entend attirer l’attention de l’opinion avant la tenue de ces différents scrutins.

Kevin Fotso

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.