Richard Bona déchire son dernier passeport Camerounais

Richard Bona déchire son dernier passeport Camerounais

Dans un live Facebook, le bassiste d’origine camerounaise s’est étalé sur les raisons pour lesquelles il avait été contraint de se débarrasser de son passeport camerounais pour obtenir une autre nationalité. Alors qu’il résidait déjà hors du Cameroun, Richard Bona avait décidé de garder son passeport Camerounais jusqu’au jour où…

Dans un live Facebook, le bassiste d’origine camerounaise s’est étalé sur les raisons pour lesquels il avait été contraint

En pleine tournée européenne avec ses musiciens et les membres de son staff, Richard Bona sera interpellé en Hongrie par la police. Conduit au poste, il découvrira par la suite que son passeport qu’il renouvelait en moyenne une fois chaque cinq mois était utilisé par les autorités consulaires à des fins malsaines. « … En gros si t’es pas connu et tu voyages c’est que tu es en danger. Ce sont tes propres autorités qui te mettent en danger. En fait il prenait mon passeport, il collait la photo d’un feyman, il lui donne mon nom. J’ai trouvé mon passeport avec la photo de quelqu’un d’autre. En plus il n’était même pas beau comme moi » Affirme Richard Bona.

Pour le célèbre bassiste, les employés de l’ambassade du Cameroun à Washington qui s’étaient rendu compte qu’il venait régulièrement changer son passeport avec des visas valables avait développé un trafic. « On me donne un visa Schengen pour trois mois mais comme je voyage beaucoup, je m’en vais changer avec des visas encore valables parce qu’il y’a plus de pages. Et quand je laisse mon ancien passeport, ils enlèvent la photo et ils mettent la photo de quelqu’un d’autre. Voilà comment je me suis fait arrêter une fois à la frontière hongroise. Je ne pense pas que c’était la première fois qu’ils le faisaient. Donc voilà l’une des raisons pour lesquelles j’avais changé. Quand je suis rentré mon avocat Peter, il est encore là, Il m’a dit si les autorités de ton pays te mettent en danger comme ça c’est dangereux ». Poursuit le natif de Minta.

Pour l’auteur du titre « Allo Fokou », c’est cet ensemble de manœuvres de corruption qui est à l’origine des problèmes que connait le Cameroun. Des pratiques qui selon lui ont conduit notre pays dans le la situation sociale tendue qu’il connait en ce moment avec les multiples grèves.

Kevin FOTSO

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.