Santé : La victoire du dialogue social dans le secteur de la santé

La grève des personnels de santé du prévue le 16 Août 2022 n’a plus eu lieu.

dialogue social

Le mouvement d’humeur annoncé dans les hôpitaux publics a été annulé à la suite de la concertation organisée le 13 août 2022 à Yaoundé. L’audience accordée par le ministre de la santé publique le mardi 16 Aout 2022 aux organisateurs de ladite grève en dit long. Les syndicalistes ont choisi le jour du démarrage du débrayage pour remettre au patron de la santé les dernières conclusions. Le travail n’a donc pas été interrompu dans les formations sanitaires relevant du service public.

Retour sur la concertation interministérielle

Le ministre du travail et de la sécurité sociale Grégoire Owona est celui qui a présidé cette rencontre. Il avait comme participants son collègue de la santé publique Malachie Manaouda, le représentant du ministre de la fonction publique et de la réforme administrative et les différents syndicats à l’ origine de l’arrêt d’activité dans le secteur de la santé. En fin négociateur, Grégoire Owona permet au gouvernement d’obtenir un délai supplémentaire de 6 mois pour résoudre les problèmes posés. Dans le strict respect des dispositions du communiqué final sanctionnant l’assise du 13 Aout 2022. Les présidents de syndicats ont pris bonne note de la demande du gouvernement et se sont concerté avec leurs adhérents le mardi 16 août 2022 en matinée. Ils ont par ailleurs transmis au gouvernement les conclusions de leurs échanges. Lesquelles réduisent le délai de 6 mois à 4 mois pour que des solutions soient trouvées aux problèmes posés. Précisons que toutes les parties ont convenu de se retrouver dès le vendredi 19 août 2022 pour les premières séances de travail concertées.

Quelques griefs soulevées par les syndicalistes

Les personnels de santé des hôpitaux publics du Cameroun exigent l’immatriculation, les primes, l’indemnité de non logement. La prise en charge du personnel de santé malade et sa famille selon l’Arrêté 0561 Minsante du 17 février 2017 .la fixation des salaires des temporaires 75.000 FCFA (1-6ème catégorie), 95.000 FCFA (7-12ème catégorie).La contractualisation de 27 000 personnels soit 60% des effectifs demeurés à ce jour sans salaire, ni contrat, ni affiliation à la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale (CNPS). La révision du Décret de 1980 sur les écoles de formations, du statut particulier 2001 des corps des fonctionnaires de la santé publique avec introduction des nouveaux corps, l’harmonisation des salaires indiciaire et catégoriel.

Thierry EDJEGUE

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.