Tchad : Mahamat Déby effectue son premier voyage à l'étranger

Tchad : Mahamat Déby effectue son premier voyage à l'étranger

La machine étatique tchadienne, sous le conseil militaire de transition(CMT) , s’ouvre à la diplomatie.Le nouveau homme fort du Tchad, a effectué son premier voyage officiel hors de ses frontières.

Répondant à son plan de campagne diplomatique, le président du CMT, a effectué le 10 mai courant un voyage à Niamey capitale du Niger. Pour cette première sortie officielle à l’étranger, il était accompagné par son ministre de la défense, Daoud Yaya Brahim et Mahamat Ismaïl Chaïbo. Il convient de préciser que, ces 2 hommes sont des généraux et anciens acquis à la cause du défunt Maréchal Déby.

Accueillie par le premier ministre Nigerien, Ouhnoumoudou Mahamadou, le président du CMT, sera conduit à la présidence de la République. Il sera reçu par le président du Niger, Mohamed Bazoum pour un tête à tête. Les échanges entre les deux hommes, auront permis de raffermir les liens d’amitié entre le Tchad et le Niger.

Le voyage de Mahamat Idriss Déby au contenu riche

Le choix de la destination Niger pour son premier voyage officiel à l’étranger , n’était pas fortuit pour Mahamat Déby. Il faut à juste titre rappeler que, le président Mohamed Bazoum, est par ailleurs médiateur au nom du G5 sahel. Et ceci, dans le cadre de la crise tchadienne.

Au cours de leur échange, les deux personnalités se seraient intéressées, à la demande expresse de la junte militaire au Niger. Celle-ci pour aider le Tchad, à mettre la main sur les rebelles du Front pour l’alternance et la concorde au
Tchad (Fact).

Cependant, le président du CMT a mis le cap sur la ville de Téra, à la rencontre du contingent des 1 200 soldats Tchadiens. Ceux-ci sont déployés à l’ouest du Niger sur les trois frontières. Le président Mahamat Déby, a présenté ses condoléances aux soldats, suite à la disparition du maréchal Idriss Déby Itno.

Une annonce forte, de la fin des opérations militaires contre les rebelles par l’armée. Lesdites opérations, marquées par la mort du maréchal Déby, avaient débuté depuis le 11 avril 2021.

La voie semble balisée pour un retour au calme

 » Nous avons nettoyé les lieux, il n’y a plus rien maintenant », a affirmé Abakar Abdelkerrim Daoud, chef d’état-major, général de l’armée tchadienne. Aussi, va-t-il poursuivre son propos déclarant :  » La situation est revenue à la normale » .

L’armée indique par ailleurs que, depuis une dizaine de jours, la rébellion semble capituler. Elle confirme aussi que, les opérations de ratissage sont effectivement terminées. C’est alors que, 156 prisonniers de guerre ont été libérés, au rang desquels, les chefs de partis politiques.

Le FACT reste tout au moins dubitatif

Même si l’on annonce le retrait des troupes mobilisées à partir des garnisons provinciales pour les bases, le FACT est loin d’être convaincu. Les rebelles disent que rien n’est fini. D’après ceux-ci, ce n’est qu’un leurre. Certains évoquent, l’hypothèse de la ruse politique.

Un des responsables de la rébellion, affirme que ce n’est pas la première fois que Ndjamena annonce la fin des opérations.  » Ils avaient dit la même chose, avant notre offensive du 17 avril », affirme-t-il. Toutefois, force est de constater que le conseil militaire de transition, met tout en œuvre pour la paix et la sécurité au Tchad.

DONALD ARMEL OMOLOBINA

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.