USA : Trump impose à certains voyageurs africains une caution de 15 000 dollars

USA : Trump impose à certains voyageurs africains une caution de 15 000 dollars

Les citoyens de 15 pays africains devront déposer une caution de 15 000 dollars au maximum avant de pouvoir se rendre aux États-Unis à partir du 24 décembre, a indiqué dans un communiqué, lundi, le département d’État américain.

Les voyageurs des pays cités devraient s’acquitter d’une caution pour l’obtention du visa pour les Visas de tourisme et d’affaires de 6 mois. Cette caution qui est remboursable, oscille entre 5 000 et 15 000 dollars.

Ce programme pilote de six mois veut avoir un effet dissuasif sur ceux qui dépassent la durée de leur visa, et qui s’installent définitivement très souvent, a noté le département d’État.

Les pays africains concernés par cette mesure sont : l’Angola, le Burkina Faso, le Tchad, la République démocratique du Congo, Djibouti, l’Érythrée, la Gambie, la Guinée-Bissau, le Liberia, la Libye, la Mauritanie, le Soudan, Sao Tomé-et-Principe, le Cap-Vert et le Burundi.

D’après le département d’Etat, la nouvelle réglementation vise les pays dont les ressortissants ont un « taux de dépassement de séjour légal » de 10 % ou plus en 2019. La caution pour l’obtention du visa est remboursée si le voyageur respecte son délai de séjour.

Le président sortant Donald Trump a fait des mesures de restriction sur l’immigration un élément central de son mandat de quatre ans.

Trump quittera la Maison Blanche le 20 janvier 2021, date à laquelle Joe Biden deviendra officiellement le 46ème président des États-Unis.

Leave a comment

1 Comment

  1. Rien n’est impossible à l’état qui a les moyens de sa politique.
    Que au lieu de prolonger les dates de CNI, qu’on délivre plutôt à ceux-ci

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.