vaccination anti COVID : Les inquiétudes persistent

vaccination anti COVID : Les inquiétudes persistent

La campagne vaccinale lancée en grande pompe par le gouvernement au mois d’Avril 2021 connait un ralentissement notoire.

La seconde vague du covid-19 a poussé les autorités camerounaises à prendre un certain nombre de mesures pour endiguer sa progression. La vaccination est apparue comme une des mesures efficaces pour éviter le développement de la forme sévère de la maladie. Manaouda Malachie, ministre de la santé publique prêche par l’exemple, en étant le premier à se faire vacciner le 12 Avril 2020. Quelques jours plus tard, d’autres membres en tête desquels le premier ministre va lui emboiter le pas. Le flambeau sera transmis aux personnels de santé https://www.focusmediaafrique.com/cameroun-personnel-soignant-face-au-vaccin/ Cette étape franchie, le reste de la population devrait suivre. Hélas la réponse est timide.

La réticence du peuple à la vaccination inquiète les autorités

Le caractère volontaire quoique salutaire de la vaccination est un frein.  A cela s’ajoute la peur de mourir ou développer des effets secondaires mortels. Alphonse LEDE mototaximan dit ne pas être prêt à se vacciner. « Avec tout ce que je lis sur Facebook, je ne vais jamais prendre ce vaccin. Ils se croient sages, moi je continue à boire mes décoctions traditionnelles.   » Une attitude partagée par l’immense majorité des camerounais.  Situation qui plombe le plan de riposte de l’Etat basé sur la vaccination https://www.focusmediaafrique.com/cameroun-des-milliers-de-personnes-visees-pour-cette-phase-premiere-de-vaccination-contre-le-coronavirus/

Les 243 postes de vaccination continuent sans cesse d’attendre les patients qui se font désirer. La méfiance et le doute poussent les uns et les autres à remettre à plus tard la prise de leur première dose. Il existe des citoyens futés qui réclament plus de transparence et informations de la part des gouvernants pour mieux convaincre. Alexandre Olinga, commercant en fait partie.  Pour lui,  » Tant que tous les ministres, parlementaires, hauts gradés de la sécurité du pays, les leaders des partis politiques, les leaders d’opinion y compris le président de la république ne prennent pas le vaccin il ne croira pas que se faire vacciner est important. »

La riposte contre la covid-19 charrie beaucoup de passion qui grippe la machine 

Les dénonciations et autres soupçons de détournement de fond covid écument les médias. En fonction de sa sensibilité chaque média se livre à un exercice compliqué pour s’arroger l’audimat. Pendant ce temps, le virus continue de circuler. Cet abandon de la communication autour de la vaccination est préjudiciable au déclin de l’opération.

Les voyageurs et autres expatriés sont ceux qui font foule dans les points agrées de dépistage et autres tests à la maladie à coronavirus. Néanmoins, le directeur général de l’hôpital laquintinie rencontré par la Crtv en date du 02 Juin 2021 reste optimiste. Car dans son centre le pourcentage est passé de 10% à 40% de personnes vaccinées en l’espace de 90 jours.

Thierry EDJEGUE

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.